Un site pour tous les amateurs de manga, de jeux vidéos et de RP, sans exception. Venez jouer, vous amuser, et parler de tout ce qui vous plaît. Et surtout, venez expérimenter notre Infinity RP, Le Tournoi Dimensionnel
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 SSRhapsody : Histoire Partie I

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
SSRhapsody
Maître Rôliste
avatar

Messages : 512
Date d'inscription : 12/02/2011
Age : 24
Localisation : Dans les profondeurs de ma conscience.

Fiche combat
PV:
210/210  (210/210)
PA:
216/216  (216/216)
Techniques/Magie:

MessageSujet: Re: SSRhapsody : Histoire Partie I   Mer 8 Fév - 1:36

Chapitre CL
Stena VS Kaori


Les combats qui suivirent n'avaient rien à envier aux précédents : tous permirent aux grades X de se déchaîner comme jamais, laissant le public tremblant d'excitation. Mais si les combats étaient bien plus palpitants, le nombre de Guardians participant s'amenuisait, et le second tour vint très vite.

Second tour qui s'ouvrit sur un combat qui s'annonçait prometteur : Stena affrontait Kaori.

-On sent que le retour sur scène de la fille de l'Arbre est apprécié parmi les spectateurs ! remarqua Evan tandis que le public scandait le nom de Stena. Mais l'habileté et la puissance de Kaori lui a permis de se dégoter quelques fans, à ce que j'entends.
Les deux adversaires se mirent en position, face-à-face, prêtes à combattre.
-Cette fois-ci, nous aurons un combat opposant une archère de génie face à une escrimeuse de génie. Je suppose que la totalité du combat va se jouer sur les déplacements de chacun.

Evan avait raison, pensa Stena. Ce combat allait mettre son endurance à rude épreuve, car Kaori ne la laisserait pas s'approcher, alors qu'elle ne pourrait faire autrement si elle voulait l'emporter. Les flèches magiques de la membre des Caelestis posait un problème majeur : tant qu'elle avait de l'énergie à revendre, elle avait des flèches. Et Stena ne pouvait espérer qu'elle épuise son énergie. En revanche, elle devrait courir pour esquiver les projectiles en question, et elle doutait pouvoir tenir longtemps de cette manière.

Il allait donc falloir réduire la distance pour porter un unique coup qui lui assurerait la victoire. Mais là était le problème : comment s'approcher sans risquer de se prendre une flèche ?

-Prêtes ? demanda Setsuna.
-Prêtes, répondirent les deux adversaires à l'unisson.

Alors que l'arbitre s'éloignait pour éviter un mauvais coup, Stena peaufinait déjà sa stratégie : le combat allait débuter, et Kaori allait immédiatement profiter de son avantage en se positionnant à distance. Mais il serait bien trop dangereux de la suivre, car son premier tir ne comporterait pas qu'une seule flèche, elle en était certaine. Il fallait donc qu'elle campe sur ses positions en attendant la première salve.

-Partez !

Contre toute attente, Kaori bondit en avant pour se retrouver à deux pas de Stena, son arc bandé, une flèche magique frôlant le front de son adversaire. Grâce à ses réflexes, Stena parvint à esquiver de justesse le tir avant de bondir en arrière.

Elle n'avait pas prévu que Kaori réduirait la distance les séparant ! Au contraire, elle aurait dû s'éloigner le plus possible afin d'être hors de portée de ses coups, mais elle avait totalement dénigré cette évidence ! Cette surprise avait bien failli lui être fatale, mais son propre réflexe, s'il lui avait sauvé la mise, ne l'avait pas mise en bonne position : elle avait bondi en arrière alors qu'elle aurait dû contre-attaquer, ce qui lui valait maintenant d'être sous le feu soutenu des flèches magiques de Kaori.

-Tenryû : Hyaku Ken no Shirudo !

Elle avait été maline, en la forçant à reculer d'elle-même... À présent, Stena était contrainte de parer les nombreuses flèches de lumière qui convergeaient vers elle. Bien que les projectiles ne partent pas droit vers elle, le contrôle de Kaori sur sa propre magie lui permettait d'indiquer des trajectoires à ses flèches, certes pas complexes, mais suffisamment calculées pour qu'elles arrivent de partout à la fois.

Combien de temps Kaori pouvait-elle maintenir cette salve dévastatrice ? Il ne faisait aucun doute qu'elle possédait suffisamment de pouvoir magique pour poursuivre pendant des heures, en revanche, son bras ne tiendrait peut-être pas si longtemps sous la pression d'un tel effort. Mais est-ce qu'elle-même allait pouvoir tenir jusqu'à ce qu'elle fatigue ? La réponse était probablement non.

Il fallait bouger, quitte à se prendre un mauvais coup. Cependant, vu la cadence de tir de Kaori, si elle interrompait sa technique de parade ne serait-ce qu'une seconde, elle se retrouverait avec une bonne dizaine de flèches dans le corps, ce qui, en plus de ne pas être très sain, ne lui laissait que peu de chances d'atteindre son adversaire dans cet état.

Mais elle ne pouvait attendre jusqu'à ce qu'elle fatigue. Elle ne pouvait même pas espérer qu'elle ralentisse la cadence. Ce serait compter sur la chance. Et ça, jamais.

Plutôt que d'y aller d'un seul coup, elle allait progresser pas à pas. Alors elle avança, petit à petit, réduisant la distance qui la séparait de Kaori. Afin de conserver sa position dominante, Kaori se mit également à reculer. Jusqu'à ce qu'elle rencontre le mur de l'arène. Alors elle accéléra encore sa cadence de tir.

Mais Stena ne se laissait pas démonter, et continuait à avancer. Si Kaori décidait de se déplacer d'un coup, sa cadence de tir se réduirait à presque rien, ce qui serait le signe incontestable que Stena avait le champ libre. Aussi ne pouvait-elle pas s'esquiver sur le côté.

Une flèche réussit à lui entailler sa cuisse droite. Mais peu importe. La douleur ne signifiait pas grand chose. Il fallait continuer à avancer. Si elle s'arrêtait, elle perdait. Si elle continuait, elle avait une chance de gagner.

Une autre flèche lui entailla son flanc gauche. Le sang coulait. Autrement plus vite qu'avec la première blessure reçue.

Une flèche vint cette fois se planter à l'arrière de son épaule gauche, lui arrachant une grimace de douleur. Mais la flèche ne s'était pas plantée en perpendiculaire comme il l'aurait fallu : la distance se réduisait.

Cette distance représentait les chances de victoire de Kaori. Au fur et à mesure qu'elle s'amenuisait, elle devait fournir un plus gros effort de concentration pour que ses flèches atteignent leur cible. Or, cette concentration la forçait à réduire sa cadence de tir.

Très vite, il lui fallut faire un choix : maintenir la cadence de tir ou continuer de lancer des flèches guidées. Dans un cas comme dans l'autre, cela avantageait Stena. L'un lui permettrait de se concentrer sur ce qui se passait devant elle, l'autre lui permettrait de souffler un peu.

Lorsque Kaori fit son choix, Stena ne fut pourtant pas si contente que cela : si plus aucune flèche ne venait tenter de se planter dans son dos, elles arrivaient cependant par centaines devant elle, comme si une tempête se déchaînait contre elle. La jeune fille fut obligée de s'arrêter pour contenir cet assaut incroyablement violent.

Mais quand elle eut calqué son rythme de parade à ce déluge de flèche, elle recommença à avancer. Encore plus lentement, mais elle avançait. Chaque pas qu'elle faisait la rapprochait de la victoire.

Elle avança encore. Kaori ne pouvait désormais plus tirer dans ses jambes sous peine de perdre trop de temps. Elle voyait Stena avancer sur elle comme la mort en marche : rien ne l'arrêtait. Elle avait beau essayer de toutes ses forces, elle ne parvenait pas à la faire s'arrêter, et encore moins reculer.

Puis Stena arriva devant elle. Les tirs de flèches s'arrêtèrent : elle était trop près. La jeune Sivilis, essoufflée, arborait un sourire triomphant.

C'est alors que Kaori lâcha son arc pour prendre un poignard à sa ceinture. Le sourire de Stena s'effaça alors que son adversaire lui prouvait qu'elle pouvait encore gagner. Sauf qu'elle lâcha le poignard, contre son gré : la conséquence de l'intense effort fourni pour tirer ses flèches avec une telle cadence se faisait enfin ressentir. Son bras ne possédait plus la moindre force.

Si le bras droit de Stena n'était pas en bien meilleur état, il lui suffit de prendre une dague de sa main gauche et de la poser sous la gorge de Kaori.

-Stena remporte le combat !
-Ha... T'es inhumaine, ricana Kaori en tenant son bras ballant.
-Je te retourne le compliment, répliqua Stena en laissant tomber ses armes.
-Mais bon... Anass ne m'aurait pas pardonné si je t'avais battue.
-Tu ne m'aurais pas battu. Et Anass non plus ne me battra pas.
-C'est ce qu'on verra...

Les deux combattantes s'écroulèrent, épuisées, mais souriantes, alors qu'on leur envoyait des secouristes pour les aider à se relever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ssrhapsody.bloxode.fr
SSRhapsody
Maître Rôliste
avatar

Messages : 512
Date d'inscription : 12/02/2011
Age : 24
Localisation : Dans les profondeurs de ma conscience.

Fiche combat
PV:
210/210  (210/210)
PA:
216/216  (216/216)
Techniques/Magie:

MessageSujet: Re: SSRhapsody : Histoire Partie I   Mer 8 Fév - 2:48

Chapitre CLI
Choses sérieuses


Les autres combats du grade X furent bien vite expédiés, ou ce fut en tout cas l'impression que Stena eut en regardant les matchs. Ses propres combats furent bien plus courts, et il en fut de même pour ses coéquipiers et Anass.

Ainsi, les quatre meilleurs combattants du grade X furent Riko, Hideaki, Anass et elle-même. Et comme pour les autres jours, on ne put assister aux combats qui auraient dû les opposer : ils devaient garder le meilleur d'eux-mêmes pour le grade suivant.

Si Stena était satisfaite de la tournure des événements jusqu'ici, il lui faudrait réviser ses plans pour la suite : le grade XI annonçait bien des défis en perspective. La première chose qui lui venait à l'esprit lorsqu'on lui parlait de ce grade, c'était la présence de Takagi et de Fukuyama. Si ce dernier ne lui faisait pas peur pour un sou, Takagi avait tenu tête à Hideaki, et il n'avait pas tout révélé de son pouvoir.

Hideaki, d'ailleurs, pourrait être considéré comme un sérieux obstacle à l'atteinte du grade XII : depuis leur dernier affrontement, le stratège avait maîtrisé la magie à un point étonnant, compte tenu du peu de temps dont il avait disposé. Si jamais elle devait l'affronter, le combat risquait d'être très difficile.

La deuxième chose à laquelle elle pensait quand on lui parlait du grade XI, c'était de son retour de son stage de six mois au clan Shinmeï. Hideaki lui avait bien dit qu'elle possédait alors le pouvoir d'un grade XI, et entre temps, elle avait bien progressé. Aussi la plupart des Guardians de ce rang ne lui faisaient pas peur. Si tous étaient comme Fukuyama, la question ne se poserait pas. En revanche, s'ils étaient du niveau de Takagi, cela risquait d'être une autre paire de manches.

Autre obstacle qui pourrait se dresser sur son chemin : Riko. Si vaincre son amie ne semblait pas si dur, elle doutait de pouvoir le faire sans avoir à utiliser son artefact. Elle préférait garder l'effet de surprise au maximum, mais la petite brune avait aussi bien progressé, et elle serait forcée de la prendre au sérieux. Cependant, la principale concernée ne semblait pas sûre d'elle. Le grade XI représentait un sérieux palier, et son artefact ne la sauverait pas de toutes les situations.

Enfin, dernier obstacle, et pas des moindres : Anass. Le garçon était à présent le dernier représentant des Caelestis encore en lice, mais il n'avait jusqu'ici même pas utilisé la magie pour s'imposer, et Stena savait à quel point sa magie était puissante. Surtout depuis le dernier combat au Pandemonium. Si l'amour qu'ils ressentaient l'un envers l'autre ne la freinerait pas le moins du monde, elle donnerait envie au garçon de lui montrer qu'il pouvait la protéger... en commençant par la vaincre.

Dans le meilleur des cas, Hideaki affronterait Anass, et l'un de ces deux grands obstacles tomberait. Compte tenu de leur défi, il serait mieux qu'Hideaki gagne, mais encore fallait-il que les deux s'affrontent, et pour cela, il ne faudrait pas qu'elle tombe sur l'un d'eux avant.

En bref : la journée de demain promettait d'être intéressante et riche en rebondissements...

Pour Stena, la nuit fut très courte : l'excitation l'empêchait de dormir. Elle gardait toujours une dose de l'adrénaline provoquée ce matin contre Kaori, et ce qui l'attendait lorsqu'elle se réveillerait ne serait que meilleur encore. Même la présence de Spirit ne suffit pas à la calmer.

Demain, elle aurait son grade XI... Et son billet pour le grade XII. C'était une certitude.


Même si elle n'avait dormi que quelques brèves heures, Stena était d'une forme olympique. À peine était-elle descendue de l'Arbre qu'elle commença à s'étirer et s'échauffer pour l'événement imminent. Le soleil n'était pas encore levé, et pourtant, il faisait très clair, comme si sa joie irradiait les alentours d'une clarté mystérieuse... jusqu'à ce qu'elle se rende compte que c'était Spirit qui illuminait ainsi l'herbe verte. Mais peu importait.

Toujours dans l'optique de son échauffement, elle trottina jusqu'à l'arène, en passant à travers les bois sans marquer de pause ou ne serait-ce que ralentir. Lorsqu'elle arriva à l'arène, elle fut surprise de constater que ses futurs adversaires étaient déjà tous présents, se lorgnant dans le blanc des yeux au sein d'une atmosphère froide où l'on palpait clairement la tension. Et l'arrivée de Stena n'améliora pas les choses, car son humeur radieuse indiquait clairement aux autres qu'elle les prenait de haut, ce qu'ils n'appréciaient guère.

Malgré tout, deux personnes sortirent de cette zone dangereuse, discutant calmement, rigolant, même : Hideaki et Takagi. Les deux jeunes garçons parlaient gaiement, ne prêtant guère attention à ce qu'il se passait autour d'eux.

-Tiens, mais qui voilà ? s'exclama Hideaki en apercevant sa camarade.
-Oh, une ancienne alliée devenue adversaire, déclara Takagi en plaisantant à moitié.
-Vous n'avez pas l'air très concernés par l'ambiance, soupira la jeune fille avec un sourire en coin.
-Je te retourne le compliment, très chère. En revanche, ton petit copain à l'air de m'en vouloir personnellement, ricana-t-il en montrant par-dessus son épaule.
Stena se mit sur la pointe des pieds et aperçut Anass, jetant des regards assassins au stratège.
-Ah, l'amour, souffla Takagi... Sans doute la première cause de la haine...
-Je m'en passerais bien, de cette haine, mais je me dois d'avouer qu'elle est réciproque.
-Bref, nous nous reverrons dans l'arène. En espérant ne pas avoir à vous laminer, lança-t-il en même temps qu'un clin d’œil avant de s'éloigner.
-Ah ah, il a un sens de l'humour particulier, tout de même...
-Non... Sa dernière remarque était sérieuse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ssrhapsody.bloxode.fr
SSRhapsody
Maître Rôliste
avatar

Messages : 512
Date d'inscription : 12/02/2011
Age : 24
Localisation : Dans les profondeurs de ma conscience.

Fiche combat
PV:
210/210  (210/210)
PA:
216/216  (216/216)
Techniques/Magie:

MessageSujet: Re: SSRhapsody : Histoire Partie I   Ven 10 Fév - 1:28

Chapitre CLII
Hideaki VS Fukuyama


-Ah, que le temps passe vite quand on s'amuse ! s'exclama Evan dans son micro. Nous en sommes déjà à l'avant-dernier jour des combats ! Et chaque jour qui passe, le spectacle est de plus en plus impressionnant ! Que nous réservent les participants aujourd'hui ?

L'excitation du public était palpable, on discutaillait joyeusement à droite à gauche, on essayait de deviner quels seraient les combats qui auraient lieu et qui étaient les quatre qui décrocheraient leur place pour participer au dernier jour des combats.

-Je vais vous rappeler les noms de ceux qui ont su se hisser jusqu'ici ! Tout d'abord, Anass Levander, qui s'est débrouillé pour gagner tout ses combats, et ce depuis le grade V ! Une ascension magnifique ! Ensuite, Mizukoe Riko, qui a su se démarquer dans ses combats depuis le grade VIII ! Et enfin, deux de nos grades X, j'ai l'honneur de vous présenter Sivilis Stena et Sugisaki Hideaki, nos deux stratèges !
Il y eut un tonnerre d'applaudissements entrecoupé de sifflements et de cris d'encouragements.
-Au fur et à mesure que nous progressons dans ce tournoi, il y a de moins en moins de participants, et donc de moins en moins de combats. Et pourtant, nous avons le privilège d'observer ces combats, une fois par an. Nous allons donc débuter avec ces combats !
Nouveau tonnerre d'applaudissements.
-Et le premier combat auquel nous assisterons aujourd'hui sera... Hideaki contre Fukuyama !
-Et un combat gagné d'avance, un ! ricana le stratège en sautant dans l'arène en même temps que son adversaire.

Stena soupira : ce n'était pas elle qui allait avoir le privilège d'affronter Fukuyama pour garantir sa place parmi les grades XI. Elle l'avait déjà vaincu une fois, recommencer n'aurait pas été un mal. Quant à Hideaki, il se réjouissait visiblement de ne pas avoir à se donner à fond.

Fukuyama était un grade XI, d'une force physique surhumaine et possédant un avantage certain sur des adversaires lents se reposant sur leur propre force physique. Malheureusement pour lui, il n'était pas très intelligent, contrairement à son adversaire. Et Hideaki connaissait le point faible de Fukuyama pour avoir vu Stena l'utiliser pour le vaincre.

Battre Fukuyama nécessitait de la ruse et de la vitesse. Et Hideaki était au moins aussi rusé que Stena, et bien plus rapide encore. Il n'en ferait qu'une bouchée.
-Vous êtes prêts ? Partez !
Immédiatement, Fukuyama bondit pour administrer un coup de sa gigantesque épée au stratège. Mais celui-ci se baissa habilement pour esquiver ce coup qui, avec toute la puissance qu'y avait mis Fukuyama, se répercuta jusqu'au mur de l'arène.

Nul doute qu'une fois un tel coup reçu, la victime serait hors de combat, si ce n'est pire. Seulement, cette force nécessitait un gros effort, effort qui prenait beaucoup de temps durant lequel Hideaki aurait eu le temps de le frapper au moins sept fois. Cependant, Fukuyama avait couvert son torse d'une épaisse couche de roche pour se prémunir d'une telle riposte.

Le stratège recula et sourit : il allait mettre en pratique la même stratégie que Stena avait usé contre lui. Alors il se mit à se déplacer rapidement, bien en face de son adversaire, se téléportant presque d'un point à un autre tellement il était rapide. Puis, sans le moindre signe avant coureur, il bondit en avant, accroupi juste devant Fukuyama, ses yeux brillants de malice.

-One arrow of Darkness.

La flèche de ténèbres, au lieu de percuter Fukuyama là où il se protégeait, passa juste devant ses yeux, lui obstruant la vue. Et pendant ce bref instant, où le colosse se protégeait la partie basse de son corps, Hideaki se releva, fit un petit bond qu'il enchaîna avec deux vrilles consécutives, ponctuées par un coup de pied magistral dans son visage. Fukuyama s'envola littéralement, ne s'arrêtant dans sa course que grâce au mur de l'arène, avec lequel il fit une rencontre percutante. Puis il glissa sur le sol, inconscient.

-One down. Who's next ? provoqua le stratège en regardant Anass bien dans les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ssrhapsody.bloxode.fr
SSRhapsody
Maître Rôliste
avatar

Messages : 512
Date d'inscription : 12/02/2011
Age : 24
Localisation : Dans les profondeurs de ma conscience.

Fiche combat
PV:
210/210  (210/210)
PA:
216/216  (216/216)
Techniques/Magie:

MessageSujet: Re: SSRhapsody : Histoire Partie I   Sam 11 Fév - 1:56

Chapitre CLIII
Riko VS Takagi


-Voilà un combat qu'on pourrait qualifier d'expéditif ! hurla Evan dans son micro. Tu aurais au moins pu nous faire du spectacle, Hideaki !
-Plus tard, le spectacle, plus tard, sourit le principal intéressé en remontant dans les gradins.
Quelques filles dans le public se mirent à hurler d'admiration, ce qui fit rire Stena. Quand on savait que de nombreuses filles couraient après Hideaki, qui lui même ne courrait qu'après elle... Cela avait un petit côté comique.

-Alors, quel sera le prochain combat ? Nous avons donc un grade XI avec un grade inférieur, encore une fois... Je commence par vous représenter Mizukoe Riko, la combattante aux fils !
Riko descendit des gradins avec lenteur, tremblant tellement que cela se voyait de loin. Mais tremblait-elle de peur ou d'excitation ? Au vu de son visage arborant un large sourire, mais quelque peu forcé, ce devait être les deux.
-Face à elle, je vous présente un grade XI émérite, aux cheveux brun clair et aux yeux d'émeraude, Midorime Takagi !
Le garçon appelé à combattre descendit quant à lui avec beaucoup d'assurance dans l'arène : c'était comme pour Hideaki face à Fukuyama. Sauf que cette fois, c'était Riko qui devait se montrer plus forte pour l'emporter.

Les deux jeunes gens se mirent face-à-face, Takagi dépassant de deux bonnes têtes la petite brune.
-Prêts ? demanda Setsuna. Partez !
Le coup d'envoi donné, Riko sortit immédiatement sa carte de Pactio.

-ADEAT !

Son artefact apparut, s'enroulant autour de ses bras comme de longs gants aux fils noirs, certains fils voletant derrière elle en lui donnant cette étrange aura. Mais sans attendre la moindre seconde, elle envoya d'innombrables fils sur son adversaire, tentant de l'immobiliser. Takagi étant incapable de répliquer aussi vite avec une incantation, il se contenta d'esquiver jusqu'à ce que sa formule marmonnée soit terminée.

-Wild Ropes !

Des lianes jaillirent du sol et vinrent modifier la trajectoire voire arrêter les fils d'acier. Ce bref répit permit à Takagi d'incanter une nouvelle formule pendant que Riko envoyait de nouveaux fils vers son adversaire. Le garçon fit alors émerger du sol de nombreuses lances de bois, dont il en prit deux pour intercepter les fils et les enrouler autour. Il répéta son action avec ses autres lances, jusqu'à ce que Riko ne semble plus avoir le moindre fil en réserve.

Il planta ses deux dernières lances dans le sol, satisfait de son travail : maintenant, plus aucun fil ne volait vers lui. Mais il remarqua que Riko tentait de tirer sur ces pieux improvisés.
-C'est inutile, l'informa Takagi. Ils sont solidement plantés dans le sol.
-Oh ? Vraiment ? ricana Riko. Change !

Les fils d'acier de Riko se mirent à briller, et après un court instant, Takagi put constater qu'il ne s'agissait plus du tout d'acier... mais d'élastiques !

-Chaud devant ! hurla Riko en se libérant de tout contact avec le sol.
La tension retenue dans les élastiques la fit décoller à une vitesse incroyable, et Takagi ne put que sortir la lance d'acier de son dos pour parer le coup. Mais s'il ne se prit pas directement le pied de la jeune fille, le choc le fit à son tour voltiger. Il vola ainsi jusqu'au mur de l'arène où il se réceptionna habilement, malgré une grimace de douleur compte tenu du choc.

Mais Riko était loin d'avoir fini. Après avoir transformé à nouveau ses fils en acier, elle trancha net les pieux de bois comme s'il s'agissait de beurre et relança ses fils sur Takagi, lequel grommela. Cette fille lui donnait du fil à retordre, c'était le cas de le dire.

Plantant sa lance dans le mur de l'arène pour pouvoir se mettre dessus et ainsi esquiver les fils, Takagi marmonna une incantation à toute vitesse en tendit sa main paume ouverte vers Riko.

-Wood jail !

Des piliers de bois émergèrent de terre en vinrent emprisonne la jeune fille dans une cage. Riko ricana, sachant pertinemment qu'elle pourrait se libérer sans mal. Ce qu'elle ne se doutait pas, c'est que Takagi avait pris cela en compte, mais que pendant qu'elle se libérerait, il aurait alors le champ libre pour amorcer son offensive.

Et c'est ce qu'il se passa : Riko rétracta ses fils vers elle pour trancher la cage et Takagi, n'étant plus menacé, bondit en avant. Au moment où la jeune fille trancha les barreaux de bois, le garçon en récupéra un morceau en pleine course et, sans s'arrêter, il administra à son adversaire un coup avec en plein ventre. Contrainte de relâcher tout l'air contenu dans ses poumons, Riko ne put empêcher Takagi de l'assommer d'un bon coup sur le crâne.

Et c'est ainsi que Riko se retrouva au sol, inconsciente, aux pieds d'un adversaire même pas essoufflé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ssrhapsody.bloxode.fr
SSRhapsody
Maître Rôliste
avatar

Messages : 512
Date d'inscription : 12/02/2011
Age : 24
Localisation : Dans les profondeurs de ma conscience.

Fiche combat
PV:
210/210  (210/210)
PA:
216/216  (216/216)
Techniques/Magie:

MessageSujet: Re: SSRhapsody : Histoire Partie I   Ven 24 Fév - 0:14

Chapitre CLIV
Stena VS Anass


-Voilà une résistance impressionnante de la part d'une grade VIII, vous ne trouvez pas ? commenta Evan. Mais ne laissons pas retomber la tension apportée par ce combat ! Pendant que nos soigneurs évacuent Riko, je vais nommer les deux prochains combattants. Et accrochez-vous, car ce qui va suivre sera sans aucun doute un combat de toute beauté ! Mesdames mesdemoiselles messieurs, veuillez accueillir, maintenant, dans cette arène, monsieur Anass Levander et mademoiselle Sivilis Stena !

Ca y'est. Le moment de son combat était arrivé. Et elle devrait faire face à Anass. Elle devrait l'empêcher d'accéder au grade XI. Par sa force. Ce n'était pas le combat qu'elle espérait, mais à présent, elle n'avait plus le choix.

Elle allait le battre.

Les deux jeunes gens descendirent dans l'arène, ne se quittant pas la moindre seconde des yeux. Dans ces derniers, on ne lisait plus la moindre lueur d'amour : seulement du défi. La tension entre eux était palpable, et l'air s'était alourdi subitement. Alors qu'ils se mettaient en position, Stena réfléchissait déjà à sa stratégie.

Anass était plus fort physiquement, et malgré la taille de son arme, il était tout aussi rapide qu'elle ne l'était. Il maîtrisait la magie d'acier, et nul doute que depuis la dernière fois qu'elle l'avait vu en action, au Pandemonium, le garçon avait progressé. S'il y avait bien une chose qui lui faisait défaut comparé à elle-même, c'était l'intelligence. Anass avait ce défaut qu'il était tête brûlée, et qu'une fois sous l'effet de la colère, il ne faisait plus attention à ce qui l'entourait.

Hélas, Stena n'était clairement pas en position de force, car l'arène était un endroit dégagé, un terrain plat où elle ne pourrait tirer avantage d'un quelconque obstacle. Mais comme elle allait combattre un utilisateur de la magie d'acier, il fallait qu'elle se souvienne de son dernier combat semblable : celui contre Kouta.

Contrairement à ce dernier, Anass ne maîtrisait pas la magie du vent, il n'avait pas autant d'expérience et ne savait pas comment remodeler la forme des objets métalliques. Il ne pouvait qu'invoquer des lames, de n'importe quelle taille et en n'importe quel nombre, certes, mais il ne bénéficiait pas de l'effet de surprise dont jouissait Kouta.

Mais Stena était sûre d'une chose : elle ne pourrait vaincre Anass sans user de son artefact.

-Vous êtes prêts ? demanda Setsuna.
Stena fit passer Kami no Uta dans sa main gauche avant de la planter dans le sol et de sortir sa carte de Pactio de sa poche. Puis elle hocha la tête devant le large sourire de son adversaire.
-Partez !
-ADEAT !

Sans attendre la moindre seconde, Stena découvrit Tentaï Tsurugi, faisant lever les vents autour d'elle et faisant par la même occasion briller la cicatrice de son bras droit d'une lumière argentée. Mais Anass n'avait pas attendu qu'elle termine pour se jeter sur elle, donnant un coup de taille d'une violence incroyable. La jeune fille se baissa juste à temps pour esquiver le coup, mais la puissance de ce dernier provoqua une grande bourrasque qui fit voleter ses cheveux. Cependant, Kami no Uta se trouvait à hauteur du coup, et l'arme s'envola au loin.

Se relevant dans l'instant pour riposter, Stena administra un puissant coup de front, mais Anass était déjà revenu en position de garde, et sa large épée bloqua le coup sans qu'il n'ait à fournir un grand effort. Mais la jeune fille concentra le pouvoir de son artefact, et sans même qu'elle ne détourne le regard de son adversaire, elle fit revenir Kami no Uta grâce à la force du vent. L'arme revenue vint se loger dans sa main gauche, puis, d'un bond, elle passa par-dessus son adversaire tout en maintenant son artefact contre l'épée pour qu'elle ne puisse bouger, et elle entailla sévèrement l'épaule d'Anass avec son katana. Celui-ci grimaça de douleur, mais l'adrénaline que cela provoqua en lui lui donna un sursaut d'énergie, et il repoussa violemment la jeune fille contre un mur de l'arène. Usant d'un coussin d'air pour amortir le choc, Stena ne se fit aucun mal et se prépara à la suite.

Suite qui allait être bien plus difficile lorsqu'elle vit le garçon en train d'incanter. Espérant arriver avant la fin, Stena bondit en avant et lui porta un coup de ses deux lames croisées. Mais Anass para de son épée en la tenant d'une seule main alors que l'autre était levée au-dessus de sa tête, paume tendue vers le ciel.

-Cent épées d'acier !

Redoutant la suite, Stena recula pour voir une centaine de lames d'acier pointant dans sa direction, prêtes à partir. Ce qu'elles ne tardèrent pas à faire. Alors, concentrant le maximum de pouvoir dans son artefact, la jeune fille répliqua :

-Tenryû : Kaze no Shirudo !

Des vents violents l'enveloppèrent, soulevant un nuage de poussière la dissimulant. Les lames d'acier, créées grâce à la magie, étaient très légères et ne franchirent pas ce bouclier de vent. Mais lorsque la dernière lame partit vers ce mur infranchissable, Stena interrompit sa technique pour renvoyer le projectile magique vers son propriétaire. Ce dernier esquiva sans peine, mais il vit alors que la jeune fille fonçait droit sur lui. Stena porta un coup de front avec Kami no Uta, et Anass para sans mal le coup de son épée. Mais au lieu de poursuivre en frappant avec Tentaï Tsurugi, Stena posa son artefact sur un coussin d'air en lança son poing sur l'épée.

-Kaï !

Le coup chargé de la puissante magie de Spirit propulsa l'épée et son porteur contre le mur de l'arène avec une violence inouïe, sonnant le pauvre garçon. Mais non contente du résultat, Stena récupéra son artefact et sortit les quatre dagues de son dos grâce au vent.

-Tenryû : Kaze no Tsubasa : Ni no Tachi !

Les dagues, portées par le vent, furent projetées vers Anass, lequel se remit juste à temps de ses émotions pour s'échapper. Mais Stena avait un contrôle précis sur ses dagues, elle leur imposait sa volonté. Aussi ces armes semblaient douées d'une volonté propre, faisant des détours pour surprendre le garçon qui ne pensait alors même plus à attaquer Stena. Même si cela lui demandait beaucoup d'efforts pour contrôler les dagues de quatre manières différentes, la jeune fille parvint à encercler Anass. Elle savait qu'il ne craignait pas vraiment ces petites armes et qu'il pourrait s'en défendre aisément, aussi plaça-t-elle Tentaï Tsurugi au niveau de son visage, parallèlement au sol.

-Tenryû : Kaze no Koe !

La tornade qui jaillit alors surpris le garçon qui se la prit de plein fouet. Décidant de ne pas s'arrêter en si bon chemin, Stena fournit un dernier effort de concentration pour que ses dagues aillent accrocher Anass au mur, l'une d'elles allant se loger dans son bras pour le forcer à lâcher son arme.

Désormais en position de force, Stena bondit sur lui pour qu'il n'ait ni le temps de se libérer, ni le temps d'incanter, et elle lui pointa Tentaï Tsurugi sous sa gorge.
-Ma victoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ssrhapsody.bloxode.fr
SSRhapsody
Maître Rôliste
avatar

Messages : 512
Date d'inscription : 12/02/2011
Age : 24
Localisation : Dans les profondeurs de ma conscience.

Fiche combat
PV:
210/210  (210/210)
PA:
216/216  (216/216)
Techniques/Magie:

MessageSujet: Re: SSRhapsody : Histoire Partie I   Ven 24 Fév - 22:48

Chapitre CLV
Spectacle


Le public acclamait Stena tandis qu'Evan tentait de se remettre de ses émotions. C'est donc sous un tonnerre d'applaudissements que la jeune fille revint à sa place, victorieuse de son combat. Comme elle avait affronté Anass, elle ne possédait pas encore sa place parmi les grade XI, mais cela ne saurait tarder.
-Quel magnifique démonstration du pouvoir d'un artefact ! s'exclama enfin Evan. Je n'en reviens pas ! Anass Levander, qui pourtant s'était imposé sans mal jusqu'ici s'est fait battre à plate couture !
-Bravo, Stena, félicita Hideaki. Avec ton exploit, les Caelestis sont tous hors-jeu. Et j'ai un rival de moins.
La jeune fille ne répondit pas : elle était heureuse, certes, mais déçue en même temps. Elle qui attendait de pouvoir faire des missions main dans la main avec lui, elle venait de lui enlever cet espoir... Car il n'était pas question qu'elle perde.

Les combats qui suivirent ne méritaient même pas d'être reportés : Kazuma, grade XI manipulateur de l'élément sable, élimina son adversaire sans le moindre mal, et les autres combats opposaient des adversaires à l'intelligence égale à celle de Fukuyama, ce qui laissait place à des combats plus primitifs qu'impressionnants, pour un regard observateur, du moins. Aussi le second tour des combats se déroula rapidement : Stena obtint sa place parmi les grade XI en exterminant (il n'y a pas d'autre mot) son adversaire, supposé être un maître dans l'art du maniement de katana. Hideaki pulvérisa son propre adversaire par un feu d'artifice d'explosions et Takagi s'endormit presque lorsqu'il acheva son adversaire. Avec Kazuma, ils étaient tous les quatre qualifiés pour les combats des grade XII.

Mais le public n'était pas satisfait, et comme les prochains combats étaient ceux des grade XII, il supposait qu'ils ne verraient pas grand chose. Aussi Mana décida de tirer au sort les quatre participants pour deux derniers combats. Et le premier combat laissait présager du meilleur (ou du pire) :

Hideaki contre Takagi.

Il était vrai que lors de leur dernier combat, Kouta était intervenu pour y mettre fin, craignant des dégâts irréversibles. Mais cette fois, rien ne pourrait les stopper. Et Stena tenait à savoir lequel des deux était le plus fort. Et nul doute que les deux principaux concernés eux-mêmes tenaient à le savoir.

Les deux garçons finirent donc dans l'arène, se toisant du regard.
-Le hasard fait bien les choses, n'est-ce pas ? sourit Takagi.
-Si c'est le cas, tu n'as pas été fait par hasard, répliqua Hideaki avec un sourire plus large encore.
Cette légère insulte fit rire Takagi aux éclats.
-Pas mal. Tu sais... Si tu n'avais pas été là, j'aurais sans doute eu ma place de stratège, seulement, tu as placé la barre très haut dès ton arrivée.
-Désolé d'avoir un cerveau à cent pour cent opérationnel.
-Y'a pas de mal. Mais... Malgré ton statut, j'étais fier d'être un grade XI, loin au-dessus de toi. Je savais que tu dissimulais tes vraies capacités, mais je savais aussi que même en les révélant, cela ne te suffirait pas pour atteindre les hautes sphères des Guardians. Et pourtant, te voilà aujourd'hui grade XI, avec moi.
Il soupira et tourna le regard vers Stena, assise dans les tribunes et les observant avec attention.
-C'est à cause d'elle, n'est-ce pas ? Tu t'en enfin révélé au grand jour à cause de cette fille.
-En effet. L'amour donne des ailes, n'est-ce pas ?
-En ce qui te concerne, tu t'étais toi-même lié tes ailes... Mais... Tu as appris la magie, et tu es déjà bien trop doué. J'aimerais t'arrêter ici, cependant...
-Cela ne changera rien. Nous avons tous les deux notre place aux combats de demain.
-Exactement. Et puisqu'on a tous les deux notre place, je ne vois pas l'intérêt de gâcher la surprise que nous préparons à nos aînés, n'est-ce pas ?
Cette fois, ce fut Hideaki qui se mit à rire.
-Tu as tout à fait raison. Je leur réserve de sacrés instants qu'ils n'oublieront pas de sitôt !
-Mais nous savons tout les deux que si l'un de nous se donne à fond, l'autre ne pourra pas gagner sans se donner lui aussi à fond.
-C'est exact.
-Aussi je te propose un deal : nous laissons nos plus puissantes incantations de côté et nous nous battons comme cela.
-Ça me paraît une bonne idée.
Ils se regardèrent l'un l'autre puis sourirent.
-Que le meilleur gagne, dirent-ils d'une même voix.
-Partez ! annonça Setsuna.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ssrhapsody.bloxode.fr
SSRhapsody
Maître Rôliste
avatar

Messages : 512
Date d'inscription : 12/02/2011
Age : 24
Localisation : Dans les profondeurs de ma conscience.

Fiche combat
PV:
210/210  (210/210)
PA:
216/216  (216/216)
Techniques/Magie:

MessageSujet: Re: SSRhapsody : Histoire Partie I   Dim 26 Fév - 22:14

Chapitre CLVI
Hideaki VS Takagi : match retour


Les deux partis se souvenaient encore très bien de leur dernier combat. Et celui qu'ils menaient à présent débuta de la même manière. Takagi était appuyé sur sa jambe arrière, tenant sa lance pointe vers le bas, ses deux mains placées au milieu de l'arme, en posture défensive, et Hideaki, voyant qu'il ne forcerait pas son adversaire à prendre l'initiative, bondit en avant.

Tout comme leur premier combat, Takagi amortit le choc en reculant légèrement, puis il s'efforça de parer la pluie de coups du stratège. Mais ce dernier était encore plus rapide qu'auparavant, car il s'aidait désormais de la magie dans chacun de ses mouvements. Aussi Takagi eut-il à subir quelques entailles, superficielles, mais bien présentes.

Le lancier recula d'un bond, respirant bruyamment.
-Finalement, tu as peut-être raison : l'amour te donne des ailes, ricana-t-il.
-Eh eh... Je n'ai de cesse de progresser, juste pour pouvoir la suivre. Rester dans son ombre ne me gêne pas le moins du monde, moi qui ait vécu toute ma vie dans les ténèbres. Mais elle représente pour moi cette lumière que je ne peux quitter. Et pour la suivre, j'ai besoin de devenir aussi fort que je le peux, et le plus vite possible, car elle ne m'attendra pas.
Takagi eut un léger sourire, exprimant à la fois une légère jalousie et une satisfaction perverse.

Et en effet, des branches sortirent du sol et vinrent s’agripper aux membres du stratège, l'immobilisant. Mais conscient de ce qui allait se passer, Takagi resta en retrait, alors qu'Hideaki usait d'une formule à retardement pour brûler les branches qui le liaient.
-Tu sais bien que tes petits tours ne fonctionnent pas avec moi.
-Je sais surtout que tu viens d'user de ta formule à retardement, et que donc tu perdras du temps pour tes prochaines incantations. C'est amplement suffisant.
-Hin... Bien vu.

Fantôme de leur ancien combat, d'autres branches surgirent de terre et convergèrent vers Hideaki. Ce dernier, sachant bien ce qui l'attendait, ne prit même pas la peine d'esquiver, et il se laissa attraper le poignet, tout en prenant bien garde à ne pas se laisser avoir par les autres branches. Le lien désormais en main, Takagi eut un large sourire. Tous deux savaient ce qui allait suivre. Mais Takagi n'avait pas l'intention de laisser les choses se passer comme avant, aussi imprima-t-il une secousse sur la branche, faisant voler Hideaki vers lui. Ce dernier brûla la branche en vol, mais il était déjà lancé, Takagi l'attendant à la réception.

Et Dieu seul savait ce qu'il lui réservait à l'atterrissage...

Mais non content d'accepter son funeste destin, le stratège concentra son pouvoir et créa une légère explosion sous ses pieds, lui donnant une impulsion nouvelle qui le fit passer loin au-dessus de Takagi, le laissant se réceptionner habilement plus loin, hors de danger.
-Bien joué, félicita Takagi.
-Merci bien. Mais j'espère que tu n'avais pas que cela dans ta manche !
-Je viens à peine de commencer...
-Tu m'en vois ravi !

«Tenshi no Koe o Shinjite
Come, red fire
Let your power burn the enemy !»

Pendant ce temps, Takagi avait fait sortir une seconde lance de bois du sol, et il attendait, prêt à esquiver ce qui allait suivre.
-Rubor Fire !

Un gigantesque souffle de flammes écarlates jaillit de la main tendue de Sugisaki, droit vers Takagi, qui esquiva avec un large Shukuchi circulaire, ce qui le positionna derrière Hideaki. Les deux lances pointées vers lui, il se jeta en avant. D'un habile mouvement, le garçon à lunettes se retourna, dévia une lance avec son pied gauche, dévia la seconde lance avec son katana tenu de la main gauche et, continuant son pivot, il essaya d'attraper le visage de Takagi avec sa main droite.

Mais celui-ci avait lâché ses armes et s'en était créées deux nouvelles, un large sourire sur son visage jovial.
-Tu ne croyais quand même pas que cela allait se passer comme la dernière fois, hein ?
-J'avoue avoir été un peu optimiste.

Dans la seconde qui suivit, Hideaki lança quatre dagues vers son adversaire, pendant que celui-ci murmurait en déviant les projectiles.

-Falling Trees !

L'instant suivant, le sol se mit à gronder alors qu'un tronc d'arbre gigantesque jaillit du sol pour venir percuter le stratège, lequel s'écarta à temps. Mais ce tronc d'arbre n'était que le premier d'une longue série, et alors commença un véritable numéro d'acrobaties pour Hideaki. Sautant d'un tronc à l'autre, en tranchant parfois un qui le gênait, se contorsionnant dans des positions improbables, Hideaki ne vit pas Takagi arriver avant qu'il ne soit sur lui. Mais ses réflexes hors-normes lui permirent d'user d'une seconde incantation à retardement qu'il avait prévue :

-Liberatio : One arrow of darkness !

Le projectile de ténèbres força Takagi à dévier de sa trajectoire initiale, ce qui permit à Hideaki de se remettre de ses émotions et de placer la pointe de sa lame sous la gorge du lancier, faisant perler une goutte de sang sur son katana. Mais un liquide chaud dans sa propre nuque l'informa qu'une branche en forme de pointe était capable de mettre fin à sa vie dans la seconde.

-J'imagine que nous sommes à égalité, sourit Hideaki.
-C'est ce qu'il me semblait, fit Takagi en lui rendant son sourire.
Et ils se serrèrent la main, contents d'être des adversaires et camarades de même calibre.


Dernière édition par SSRhapsody le Sam 26 Oct - 23:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ssrhapsody.bloxode.fr
SSRhapsody
Maître Rôliste
avatar

Messages : 512
Date d'inscription : 12/02/2011
Age : 24
Localisation : Dans les profondeurs de ma conscience.

Fiche combat
PV:
210/210  (210/210)
PA:
216/216  (216/216)
Techniques/Magie:

MessageSujet: Re: SSRhapsody : Histoire Partie I   Dim 26 Fév - 23:44

Chapitre CLVII
Stena VS Kazuma


Ce beau geste entre les deux garçons eut pour effet de réveiller le public, qui se mit à applaudir à tout rompre. Alors que Takagi remettait l'arène en état, Hideaki revint s'asseoir près de Stena.
-Désolé de ne pas avoir pu tout te montrer, ma chère, dit-il en lui lançant un clin d’œil.
-Je n'ai absolument rien dit, sourit Stena.
-Ah ah. Je lis en toi comme dans un livre ouvert, et tu était déçue qu'aucun de nous deux ne montre son vrai pouvoir.
-Et je n'ai rien dit car je comprenais vos raisons. J'espère juste que vous nous gratifierez d'un beau spectacle, demain.
-Tu en auras pour ta patience. Mais pour l'instant, c'est toi qui doit te donner en spectacle, partenaire.

Il avait raison. Pour satisfaire un public déchaîné, elle devrait livrer un combat de plus, cette fois contre un puissant grade XI : Iori Kazuma.

Le garçon, d'une vingtaine d'années, grand et aux courts cheveux d'un blond cendré, maîtrisait l'élément sable : un élément fortement modifiable, et possédant des caractéristiques défensives excellentes. Et pourtant, Stena ne se faisait pas le moindre soucis : le sable était léger, facilement transportable par les vents. Pour elle qui maîtrisait les vents, Kazuma ne représentait pas une grande menace. En fait, le plus dur pour Stena serait de proposer un spectacle au public.

Son adversaire s'était bien entendu rendu compte qu'il faisait face à un adversaire qu'il ne pouvait, sur le plan théorique, vaincre. Il avait beau être grade XI, s'il se retrouvait face à son ennemi naturel, il ne pouvait que vaillamment se défendre, et encore. Face à Hideaki ou à Takagi, il aurait pu sans aucun doute mener un combat de toute beauté, et même l'emporter. Mais face à une manipulatrice des vents telle que Stena, le combat était joué d'avance. On pouvait lire dans ses yeux qu'il n'espérait même pas gagner, qui s'il avait pu abandonner, il l'aurait fait. Mais ce combat ne visait qu'à divertir le public. D'un bref regard, il fit comprendre à la jeune fille ce qu'elle savait déjà : il faudrait faire durer ce combat un minimum, quitte à ne pas se donner à fond.

Sachant qu'elle n'avait strictement rien à perdre, sa place de demain étant déjà assurée, Stena accepta de se prêter au jeu, et décida donc, pour plus de piment, de ne pas se servir de son artefact, du moins au début.

-Vous êtes prêts ? demanda Setsuna.
-Prête.
-Prêt.
-Partez !
Ne réfléchissant même pas à ce qu'il pouvait advenir de ce combat, Stena plongea en avant, son katana devant elle, prêt à trancher ce qui se trouverait sur son chemin. Kazuma invoqua alors un mur de sable derrière lequel il disparut. Mais la jeune fille, se rappelant de son entraînement avec la cascade, se stoppa dans sa course et rengaina son arme.

-Tenryû : Iaiken !

Le coup rapide comme l'éclair trancha le mur de sable sur toute la longueur, et l'ouverture ainsi créée fragilisa la structure. Stena plongea donc au travers, pour voir que son adversaire avait disparu. Celui-ci avait créé deux lames de sable et courrait à présent vers la jeune fille, qui le remarqua juste à temps pour parer le premier coup.

Le combat se poursuivit ainsi pendant de longues minutes, Stena échangeant des passes avec son adversaire, ce dernier étant plus doué qu'il ne le laissait paraître au corps-à-corps. Mais après un moment, Stena cessa de jouer avec lui et commença à dévoiler sa véritable dextérité au katana. Il ne lui fallut pas plus de quelques secondes pour obliger Kazuma à lâcher ses armes et pointer la sienne sous sa gorge.

-Stena sort vainqueur de ce combat ! s'exclama Evan. Quel magnifique spectacle que nous avons eu là !
Magnifique ? Si le commentateur avait été bluffé, c'est qu'ils avaient atteint leur objectif. Mais du coin de l’œil, la jeune fille aperçut Hideaki en train de s'écrouler de rire sur son banc : il avait évidemment compris à quel jeu elle et son adversaire jouaient.
-Merci d'avoir fait durer, lâcha Kazuma.
-De rien. J'espère pour toi que tu réussiras à vaincre un grade XII.
-Je n'ai absolument rien dévoilé de mon pouvoir.
-Tant mieux.
Et elle détourna les talons pendant qu'Evan annonçait la fin des combat pour ce jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ssrhapsody.bloxode.fr
SSRhapsody
Maître Rôliste
avatar

Messages : 512
Date d'inscription : 12/02/2011
Age : 24
Localisation : Dans les profondeurs de ma conscience.

Fiche combat
PV:
210/210  (210/210)
PA:
216/216  (216/216)
Techniques/Magie:

MessageSujet: Re: SSRhapsody : Histoire Partie I   Lun 27 Fév - 0:00

Chapitre CLVIII
Impatience


Cette nuit-là, Stena dormit d'un sommeil de plomb, satisfaite de la tournure des événements. Il ne lui restait désormais plus qu'un seul combat à mener, une seule victoire, et elle ferait partie de l'élite des Guardians. Ainsi, rien ne vint la perturber pendant son sommeil, et elle se réveilla fraîche comme l'aurore le lendemain.

Mais une fois les yeux ouverts et son cerveau disposé à la réflexion, elle se rendait compte que le plus dur restait à faire : vaincre un grade XII. Ils étaient huit, et Stena n'avait eu l'occasion de voir l'étendue des pouvoirs que de trois d'entre eux seulement. Et sur ces trois, elle doutait de pouvoir vaincre.

Kouta était actuellement le plus fort des huit, et ils avaient déjà eu un combat par le passé, où, malgré son incapacité à user du vent face à elle, il avait su la vaincre avec brio. Même si elle avait progressé depuis ce jour, Kouta savait désormais ce dont elle était capable, et il n'hésiterait pas à la vaincre en deux temps trois mouvements, cette fois-ci.

Samui, lui, était peut-être moins fort que Kouta, mais elle ne possédait pas le moindre avantage particulier face à lui et à son pouvoir de glace. Jigôku no Tsurugi avait beau être un artefact de feu, elle ne pouvait espérer le vaincre de cette manière, car il manipulait la glace beaucoup mieux qu'elle ne manipulait ses flammes. Sa seule chance résiderait dans un combat au corps-à-corps, et encore...

Et le dernier qu'elle connaissait, c'était Jules. Le Guardian français, qui maîtrisait la magie de la lumière et qui se déplaçait sans doute aussi vite. Hideaki l'avait vaincu, mais elle doutait pouvoir en faire de même. Car si le stratège était parvenu à le vaincre, c'était grâce à son pouvoir des ténèbres, qui avait privé son adversaire de vue. Dans son cas, Stena ne disposait pas d'arme capable de faire le même effet. Ainsi, un adversaire aussi rapide pourrait se montrer très dangereux, même s'il s'agissait d'un imbécile fini. Et pourtant, elle se disait qu'elle avait sa chance face à cet abruti, si elle jouait de ses atouts féminins.

Pour les autres Guardians, elle ne savait que peu de choses : Homura se servait de la magie du feu, Mizuki de celle de l'eau, Enric de la terre, Ray de la foudre et Haruna de la nature. S'ils n'étaient pas de puissance égale, elle aurait été bien en peine de dire qui l'emporterait sur qui. Son cruel manque d'informations ne la rassurait pas le moins du monde. Pourtant, si la chance était de son côté, elle pourrait affronter Homura. Le Guardian du feu ne maîtrisant que cet élément, son artefact le mettrait pour ainsi dire hors d'état de nuire. Mais elle n'avait qu'une chance sur huit que cela arrive.

Et donc sa journée se résumerait sur cela : une chance sur huit d'affronter Homura, trois chances sur huit d'affronter un ennemi qu'elle connaissait, mais dont deux la connaissaient aussi, et quatre chances sur huit de devoir improviser une stratégie sur le coup. Il n'y avait désormais plus qu'à espérer...

Elle fut interrompue dans sa réflexion par le cri d'une personne au pied de l'Arbre. Une voix qu'elle connaissait bien.
-Hé ho ! Stena ! hurla Hideaki. Debout là-dedans !
Un sourire sur ses lèvres, la jeune fille descendit du gigantesque végétal. Une fois à son pied, elle salua son partenaire de la main.
-Tu aurais pu monter, tu sais.
-Allons, allons... J'ai beau être fou amoureux de toi, j'ai tout de même une once de respect des règles : je ne vais pas m'introduire dans ta chambre pour te lever d'un tendre baiser. Quoique, l'idée ne me paraît pas si désagréable, en fait... Bon, remonte, et on fait cette version.
-Trop tard, je suis réveillée.
-Oh, allez ! Juste deux minutes de ton temps !
-En route, dit-elle en passant devant lui.
-Eh ! T'as pas le droit de m'ignorer de cette façon !
Stena éclata d'un rire cristallin, et c'est donc d'une humeur joyeuse qu'ils firent le trajet menant à l'arène. En chemin, ils croisèrent Riko et Saito, lesquels leur souhaitèrent bonne chance.

Pour une fois qu'elle en aurait besoin...

Lorsqu'ils arrivèrent à destination, les Guardians étaient déjà tous en place dans les gradins, trépignant d'impatience. Le tumulte des conversations allait grimpant au fur et à mesure que le soleil se levait à l'horizon. Très vite, il fut impossible de distinguer les différentes conversations dans ce brouhaha.

Mais les conversations n'intéressaient pas la jeune fille. Car aujourd'hui, elle allait faire partie de l'élite.
-Bonne chance, Stena, souffla Hideaki avec un regard serein.
-Bonne chance, Hideaki, répliqua la jeune fille sur le même ton.
Et ils rentrèrent dans l'édifice pour la dernière fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ssrhapsody.bloxode.fr
SSRhapsody
Maître Rôliste
avatar

Messages : 512
Date d'inscription : 12/02/2011
Age : 24
Localisation : Dans les profondeurs de ma conscience.

Fiche combat
PV:
210/210  (210/210)
PA:
216/216  (216/216)
Techniques/Magie:

MessageSujet: Re: SSRhapsody : Histoire Partie I   Lun 27 Fév - 0:34

Chapitre CLIX
Enric VS Mizuki


-Le dernier jour des combats ! s'exclama Evan.
-Les grades XII ! hurla Hideaki sous un tonnerre d'acclamations.
-Bah... Qu'est-ce que tu fais là ?
-T'es gentil, mais mon combat, c'est pas de suite, alors laisse-moi commenter. Prête Stena ?
La jeune fille, micro en place et le sourire aux lèvres leva un bras pendant que les autres Guardians scandaient son nom.
-Plus prête que jamais ! lança-t-elle, gagnée par l'ardeur de la foule.
-Ha ha ! On est chauds, on est chauds ! Vous êtes chauds aussi ?
Un gigantesque cri de guerre lui répondit, faisant trembler jusqu'au sol.
-Génial ! Aujourd'hui, c'est au tour des élites de montrer toute l'étendue de leur talent ! Nous allons assister à un spectacle unique ! Tout d'abord, les présentations ! Ils sont huit ! Huit à s'être hissés à la tête de notre ordre ! Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, veuillez accueillir Chevalier Jules ! Umiko Mizuki ! Midorime Haruna ! Akatsuchi Enric ! Kuroisora Ray ! Aoimaru Samui ! Natsuru Homura ! Et enfin l'actuel tenant du titre : Kageyama Kouta !
Des hurlements accueillirent les élites qui se levèrent et saluèrent la foule.
-Enfin, les quatre talentueux grades XI qui ont su se démarquer des autres... Accueillez Iori Kazuma ! Midorime Takagi ! Moi-même, Sugisaki Hideaki ! Et enfin, notre splendide arbitre, Sivilis Stena !
Nouveaux applaudissements mêlés de cris.
-Stena arbitrera conjointement avec notre vice-capitaine, jusqu'à ce qu'elle aille elle-même livrer son combat !
-Alors, par qui commençons-nous ? demanda Evan.
-Excellente question ! Le premier combat de ce jour sera... Umiko Mizuki contre Akatsuchi Enric !

La grande fille aux cheveux noirs et le grand baraqué au visage jovial descendirent des tribunes sous un tonnerre d'acclamations.
-Pour beaucoup d'entre nous, Guardians, c'est la première fois que nous assisterons à un tel spectacle : un affrontement entre hauts gradés ! Et pour ce premier combat, le pouvoir de l'eau s'opposera à celui de la terre... Qui donc va l'emporter ?
Stena s'avança vers les deux combattants alors que Setsuna s'était adossée à l'un des murs de l'arène.
-Vous êtes prêts ?
-Oh que oui ! lança Enric. Mais... tu ferais mieux de t'éloigner, petite...
-Prête, répondit simplement Mizuki.
La jeune fille décida de suivre le conseil du grade XII et alla se caler contre l'un des murs de l'arène.
-Partez !

Enric disparut immédiatement dans le sol, qui se mit à trembler dangereusement. Mizuki écarta alors ses bras, et la totalité de l'arène se couvrit d'une couche d'eau d'une dizaine de centimètres. Lorsqu'elle ramena ses bras le long de son corps, la couche d'eau disparut, absorbée par la terre. Quelques instants plus tard, le sol s'arrêta de trembler.

-Oh ? Une tentative de noyade souterraine ? s'étonna Hideaki.
Mizuki bondit en arrière, et une fraction de seconde plus tard, Enric jaillit du sol à l'endroit précis où se trouvait son adversaire un instant plus tôt, trempé jusqu'aux os.
-Ça rafraîchit ! s'exclama-t-il en enlevant son haut, révélant son incroyable musculature.
-Euh, Enric, le strip-tease en novembre n'est pas conseillé pour la santé, sourit Hideaki.
Un rire parcourut l'assistance.
-Attention les yeux ! beugla le colosse.

Il enfonça son poing dans le sol, et des lances de pierre en jaillirent comme si elles étaient vivantes. Elles se dirigèrent vers la jeune femme qui forma des épées d'eau au bout de ses bras. Lorsque les lances arrivèrent à sa hauteur, elle se mit à bouger à une vitesse impressionnante, tranchant au passage la pierre comme s'il s'agissait de beurre.
-Des lames d'eau d'une belle densité, pour pouvoir trancher la pierre avec tant de facilité, nota Stena à voix haute afin d'en faire profiter le public.

Mais les lances de pierre continuaient toujours de jaillir du sol, empêchant Mizuki de se concentrer sur autre chose. Du moins, c'est ce que pensait Stena. Mais alors la jeune femme arrêta l'une des lances à main nue et poussa un cri dû à l'effort. De la lance de pierre sortirent alors des lances d'eau en grand nombre, à la densité sûrement comparable à celle de ses épées, puisqu'elles sectionnèrent avec facilité les lances d'Enric. Ce dernier dévia l'eau mortelle grâce à ses avant-bras, le sourire aux lèvres.

Alors Mizuki bondit sur l'une de ses lances d'eau et surfa dessus pour rejoindre son adversaire. Comprenant le danger, Enric bondit en arrière et enfonça à nouveau son poing dans le sol, créant un gigantesque cube hermétiquement fermé où il enferma la jeune femme. Libérant son pouvoir, Enric rendit le cube de plus en plus petit. Mais avant d'avoir pu l'écraser, un geyser perça un large trou au sommet du cube, Mizuki étant assise dessus, à une bonne dizaine de mètres d'altitude.
-Quelle évasion de toute beauté ! lança Hideaki. Et à cette altitude, Mizuki ne craint pas les attaques d'Enric ! Que va-t-il faire ?

Le colosse eut un large sourire, et sans sortir sa main du sol, celui-ci agit comme un ressort en le projetant en l'air, vers la jeune femme. Pas inquiète le moins du monde, Mizuki bascula en arrière, chuta dans le vide, puis mit ses bras en croix et tendit ses jambes.

-Ballet aquatique.

De multiples geysers jaillirent du sol, montant jusqu'à une altitude impressionnante. Puis l'eau sembla prendre vie, et les geysers prirent la forme de lianes se mouvant au gré de la volonté de Mizuki, qui se réceptionna habilement sur l'une d'elles. Pendant ce temps, ces lianes aquatiques empêchaient Enric de retomber au sol, le liant temporairement.

-Oh ! Quelle magnifique technique ! Mizuki surfe sur ces lianes d'eau et donne d'innombrables coups à Enric, qui ne peut que vaillamment encaisser ! Va-t-il abandonner ?
-Sûrement pas ! répliqua le grand gaillard.
-Tu n'en auras pas l'occasion, déclara Mizuki au-dessus de lui alors qu'elle chargeait son pouvoir.
-Oups...
-Rayon aquatique.
Un splendide rayon d'eau à très forte pression jaillit des mains jointes de la jeune femme. Enric ne put l'esquiver et fut projeté contre le sol avec une force inouïe. Après quelques secondes de cet arrosage soutenu, Setsuna arrêta le combat, et en effet, Enric était encastré profondément dans la terre, inconscient.

Stena leva un bras pour désigner le vainqueur.
-Et Mizuki remporte le combat ! annonça Hideaki.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ssrhapsody.bloxode.fr
SSRhapsody
Maître Rôliste
avatar

Messages : 512
Date d'inscription : 12/02/2011
Age : 24
Localisation : Dans les profondeurs de ma conscience.

Fiche combat
PV:
210/210  (210/210)
PA:
216/216  (216/216)
Techniques/Magie:

MessageSujet: Re: SSRhapsody : Histoire Partie I   Lun 27 Fév - 1:03

Chapitre CLX
Jules VS Ray


-Quel magnifique premier combat... On voit que certains spectateurs ont toujours du mal à croire ce qu'ils viennent de voir ! Mais que voulez-vous ? Il s'agit là de la puissance des grade XII ! Ils ne le sont pas pour rien !
-Un vrai carnage, confirma Stena. Il faut refaire toute l'arène.
-Ah, mince... Qu'on réveille Enric !
-Laisse tomber, fit une autre voix féminine. Ils se débrouilleront comme cela.
-C... capitaine !?!
En effet, en levant les yeux, Stena vit que Mana avait rejoint la loge des commentateurs.
-Quoi, est-ce si surprenant de me voir ici ? Annonce la suite, plutôt.
-C... compris ! Alors, maintenant que nous avons vu que l'eau triomphait de la terre, à quoi avons-nous droit à présent ? Oh ? J'appelle à la barre messieurs Chevalier Jules et Kuroisora Ray !
Tonnerre d'applaudissements pendant que les deux Guardians descendaient des tribunes.
-La lumière contre la foudre ! Attention les yeux, le combat qui va se dérouler à présent va aller très vite !
-Vous êtes prêts ? demanda Stena.
Il y eut soudain un grand silence.
-Mais c'est qu'il règne une ambiance électrique, ici, dites-moi...
-Merci pour ce mauvais jeu de mots, soupira la jeune fille. Bon... Prêts ? Partez !
Jules prit immédiatement une posture étrange, penché vers l'avant.

-Speed Break !

Il y eut un "BANG" et l'instant qui suivit, Jules était par terre, derrière Ray, sonné et visiblement surpris.
-Réflexion... souffla Ray.
Il y eut un nouveau "BANG" et cette fois, le garçon qui n'avait toujours pas bougé de sa position avait le poing enfoncé dans l'estomac de Jules.
-Compréhension...
Il y eut encore un "BANG", et la seconde qui suivit, le français volait au loin, projeté par le coup de poing de Ray.
-Anticipation...
Ray leva une main devant lui, et un éclair en jaillit, touchant l'endroit où Jules se trouvait l'instant précédent.
-...sont les maîtres mots...
Il y eut un autre "BANG", et Jules fut interrompu dans sa course par le coude de Ray qui l'atteignit en pleine face.
-...qui amènent à la victoire d'un combat.
Un autre "BANG" se fit entendre, et après un court instant, on vit Jules totalement exténué appuyé sur l'un des murs de l'arène, essuyant le sang sur son visage.

-C... c'est incroyable ! hurla Hideaki. Ray n'a pas bougé, et pourtant, il est en train de battre Jules à plate couture ! C'est... c'est presque incompréhensible tellement cela se déroule vite !
-Pourtant, Ray a tout résumé, déclara Stena. Réflexion, compréhension et anticipation. Il a réfléchi, compris et anticipé les coups de Jules au moment même où il les amorçait. Ce qui est impressionnant, c'est qu'il anticipe très vite et avec une précision hors normes...
-J'ai dit "presque", rappela Hideaki.
-Certes.
-Mais c'est tout le contraire de cette tête vide de Jules.
Le principal concerné par cette insulte ne répliqua pas, trop préoccupé par son adversaire.
-L'un se déplace à la vitesse de la lumière, l'autre réagit tout aussi vite... Et pour le moment, Ray n'a encore rien montré de son pouvoir.
-L'année dernière, Ray est celui qui a donné le plus de fil à retordre à Kouta, informa Hideaki. Visiblement, il ne s'est pas tourné les pouces depuis.

Une incroyable concentration de pouvoir attira l'attention de Stena : Jules semblait prêt pour la contre-attaque.
-Ce n'est pas fini !
-Tu sais... Tu es tombé sur le mauvais gars, soupira Ray.
-Pardon ?
-Bien sûr, je ne parle pas du fait que tu sois faible comparé à moi, mais plutôt du fait que je connais ton pouvoir et toutes ses utilisations.
-Viens me dire cela après avoir encaissé ça ! Air gatling !

Les bras de Jules s'illuminèrent avant de disparaître à cause de la vitesse à laquelle ils se mouvaient. Pendant une demi-minute, il y eut une série de "BANG" assourdissants, obligeant tout le monde présent à se couvrir les oreilles. Pendant ce laps de temps, Ray ne bougea pas, toujours placé au centre de l'arène où il avait débuté le combat. Mais un autre détail subtil n'échappa pas au regard observateur de Stena : les bras de Ray avaient également disparu.

Après que le silence fut revenu, Hideaki reprit son micro.
-Ouah ! Jules a franchi le mur du son avec ses poings un bon millier de fois ! Il s'est servi de cette vitesse pour comprimer l'air devant lui, le transformant en projectiles meurtriers ! Mais pourquoi est-ce que Ray n'a rien ?
Stena connaissait la réponse à cette question, mais elle sentait que ce n'était pas le bon moment pour en parler.

-Si je connais ton pouvoir... commença Ray.
Il y eut un roulement de tonnerre, et un éclair bleu, puis tout le monde put voir Ray tenir Jules par la gorge à bout de bras, lui faisant quitter la terre ferme.
-...c'est parce que je fais le même usage des miens...
Il écarta sa main libre, et des éclairs crépitants se formèrent à l'intérieur, prêts à se décharger sur Jules qui ne pouvait rien faire pour éviter cela.
-Fin du match ! annonça Stena avant qu'il ne se fasse carboniser sur place.
-Ray est le vainqueur ! déclara Hideaki.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ssrhapsody.bloxode.fr
SSRhapsody
Maître Rôliste
avatar

Messages : 512
Date d'inscription : 12/02/2011
Age : 24
Localisation : Dans les profondeurs de ma conscience.

Fiche combat
PV:
210/210  (210/210)
PA:
216/216  (216/216)
Techniques/Magie:

MessageSujet: Re: SSRhapsody : Histoire Partie I   Lun 27 Fév - 1:18

Chapitre CLXI
Kazuma VS Samui


-Ah ! Quelle victoire foudroyante !
-Hideaki, au prochain jeu de mots de ce niveau, je te tranche, menaça Stena.
-Si c'est par toi, je veux bien.
L'assistance fut parcourue d'un rire.
-Bon ! poursuivit Hideaki. Nous allons donc passer au prochain combat ! Et cette fois, nous commençons les combats grade XII contre grade XI ! Ces derniers parviendront-ils à rejoindre la tête de notre ordre ? Qui sera le premier à y passer ? Euh... à passer ?
Nouveaux rires.
-Alors... accueillez Iori Kazuma !
Le garçon blond cendré descendit les gradins sous les encouragements de ses camarades.
-Alors ? Qui se chargera de son exécution ? Qui le sable va-t-il affronter ? Oh ? Pas de bol. Enfin, je dis ça, mais dans tous les cas, c'était pas de bol... Le sable affrontera l'ennemi froid comme la glace... Accueillez Aoimaru Samui !
Le garçon encapuchonné pénétra à son tour dans l'arène, les mains dans les poches.
-Vous êtes prêts ? demanda Stena.
-Prêt, confirma Kazuma alors que son adversaire ne fit qu'un simple hochement de tête.
-Alors partez !

À peine le départ fut-il lancé que la température chuta sensiblement, et Kazuma fut emprisonné dans un cône de glace avant d'avoir pu faire le moindre mouvement.
-Dois-je le briser ? s'enquit Samui auprès de l'arbitre, laquelle leva une main.
-Instant kill ! hurla Hideaki. Un coup, une victoire ! Samui est vraiment devenu redoutable depuis l'année dernière ! Peut-être va-t-il gagner sa place de plus fort aujourd'hui ? Mais nous enchaînons de suite avec le combat suivant ! Un combat qui promet d'être intéressant... Un combat qui je pense maintiendra le suspense jusqu'au bout...
-Pour le moment, c'est toi qui le tient, le suspense, nota Stena.
-Oui, et pour cause ! D'ici un ou deux combats, je ne pourrais plus commenter, alors je profite !
Le public se mit à rire.
-Avec un peu de chance, tu ne sera peut-être plus en état de commenter quoi que ce soit avant longtemps.
-Pitié, Stena, ne parle pas de malheur...
-Allez, enchaîne !
-Oui m'dame ! Après l'eau contre la terre... Après la foudre contre la lumière... Après la glace contre le sable... Cette fois, il s'agira d'un combat qui opposera la nature contre... la nature elle-même... Ils sont frère et sœur, bien que cela ne se voie pas ! Ils maîtrisent le même élément ! Veuillez applaudir, mesdames, mesdemoiselles, messieurs, Midorime Takagi et Midorime Haruna !

Il y eut une ovation pendant que les deux combattants descendaient des tribunes. Il était vrai que ces deux personnes n'avaient pour ainsi dire aucun point commun physique, hormis leurs yeux d'un vert d'émeraude : difficile de les croire frère et sœur. L'une était petite et avait des cheveux d'un rouge flamboyant tandis que l'autre était de grande taille et avait des cheveux brun clair. Les deux adversaires se mirent face-à-face.

-Ah, c'est vraiment un combat passionnant qui s'annonce, mesdames et messieurs ! Vous allez assister à un pur chef d’œuvre !
-Ravi de t'avoir pour adversaire, grande sœur, salua Takagi.
-Moi de même, Takagi, salua la petite rousse en retour. Mais tu connais comme moi le résultat final, non ?
Le garçon eut un large sourire.
-Je n'en serais pas aussi sûr que toi, grande sœur. Il s'en est passé, des choses, depuis notre dernier affrontement... Je ne vais pas toujours rester le gentil petit frère inoffensif que tu as connu...
-Tu as toujours été plus faible que moi, mais ne t'en fais pas, tu es encore bien jeune.
Takagi décrocha la lance dans son dos et la fit tournoyer avant de se mettre en position.
-Aujourd'hui, ça va changer. Je vais l'emporter et te prouver que j'ai changé.
-Et bien bonne chance. Tu en auras besoin.
-Bonne chance à toi aussi.
-Vous êtes prêts ?
-Plus que jamais, confirma Takagi.
-Prête, acquiesça Haruna.
-Partez !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ssrhapsody.bloxode.fr
SSRhapsody
Maître Rôliste
avatar

Messages : 512
Date d'inscription : 12/02/2011
Age : 24
Localisation : Dans les profondeurs de ma conscience.

Fiche combat
PV:
210/210  (210/210)
PA:
216/216  (216/216)
Techniques/Magie:

MessageSujet: Re: SSRhapsody : Histoire Partie I   Mar 28 Fév - 1:01

Chapitre CLXII
Takagi VS Haruna


Le top était lancé, et des branches jaillirent du sol et agrippèrent la petite femme.
-Ton contrôle de la nature a toujours été plus faible que le mien, déclara Haruna en se libérant. Et tu voudrais m'immo...
Elle esquiva de justesse un coup de lance.
-Je n'essaie pas de t'immobiliser, réfuta Takagi, mais de gagner du temps pour t'atteindre. Tu as toujours été faible au corps-à-corps, à force de privilégier la distance.
Il continua de lui donner des coups qu'elle esquivait habilement.
-Du coup, il suffit de casser la distance pour te mettre en difficulté !
-Eh... C'est assez malin de ta part, je dois le reconnaître.
-Seul inconvénient à cette tactique : tu es vraiment très agile et c'est pas facile de t'avoir. Mais dans ce cas...
De nouvelles branches venues de terre maintinrent Haruna.
-...une incantation à retardement peut changer la donne !

Il porta un coup de lance vers le cœur de sa sœur, qui eut un large sourire. D'autres branches émergèrent du sol et empêchèrent Takagi d'atteindre son objectif. Pendant qu'il se débattait, Haruna se libéra et reprit ses distances par petits bonds successifs avant de se créer un arc qu'elle banda après avoir matérialisé une flèche.
-Tu sais, Takagi, tous les grades XII maîtrisent les incantations silencieuses au plus haut niveau possible. Et tu sais à quel point nous pouvons rapidement réagir grâce à cela. Maintenant, tu vas avoir besoin de chance pour t'en sortir...

Elle décocha la flèche qui partit droit vers le jeune homme encore emprisonné. Celui-ci eut un léger sourire, et une lance de bois sortit de terre, pile sur la trajectoire de la flèche, qui s'en retrouva déviée.
-Ne crois pas être la seule à pouvoir utiliser les incantations silencieuses, grande sœur.

Il banda ses muscles et brisa les chaînes de bois qui le retenaient, puis il récupéra sa seconde lance et décrivit des moulinets avec. Haruna invoqua une nouvelle flèche et tira sur la corde de son arc. À ses côtés se formèrent des statues de bois vivantes qui elles aussi tenaient des arcs munis de flèches.
-Parviendras-tu à réduire la distance qui nous sépare avec mes archers de bois me protégeant ? provoqua Haruna.
-Il faudra bien, sourit Takagi, une goutte de sueur perlant sur son front.
La petite femme eut comme une pointe de compassion qui passa dans son regard.
-Tirez ! ordonna-t-elle à ses êtres de bois.

La volée de flèches partit, formant un mur mortel. Takagi leva ses lances et les fit tournoyer, interceptant les projectiles avant qu'ils ne l'atteignent. Mais la pluie de flèches ne sembla pas vouloir s'arrêter, des flèches se matérialisant à l'infini sur les arcs de ces arches de bois.
-Voici pour vous un aperçu du formidable pouvoir d'Haruna ! lança Hideaki. La reine du combat à distance ! Une fois éloignée, elle maintient une pression intenable pour ses adversaires, et son contrôle du bois lui permet d'éviter les ripostes à distance ! Que va faire Takagi ? Son idée d'affronter sa sœur au corps-à-corps s'est montrée plutôt concluante, mais à présent, difficile pour lui de réduire la distance !

Takagi planta sa lance dans le sol, faisant jaillir un mur de bois devant lui. Les projectiles martelèrent le bois dans un grand boucan. Toutefois, on put clairement entendre le garçon incanter alors que sa main était plongée dans la terre :

« Midori no Sekai
Venez, Esprits de la Nature
Viens à moi, Déesse de la verdure
Achève ces pauvres êtres errants
Nourris ton jardin de leur sang ! »


Haruna écarquilla les yeux de surprise alors que le mur de bois cédait.
-Où as-tu appris cette incantation ?
-Jardin de la Mort...
Un silence de mort tomba sur le terrain. Tout s'était immobilisé : Haruna, ses êtres de bois, Takagi, et même le public. Puis un grondement sourd se fit entendre, et le sol se mit à trembler.
-Où as-tu appris cela ? demanda à nouveau Haruna.
-Tout seul. J'ai créé l'incantation et modifié les effets finaux... Tu m'en diras des nouvelles...
D'immenses arbres poussèrent alors subitement, transformant l'arène en une jungle épaisse et la plongeant dans la pénombre.
-Rhaa ! On ne voit plus rien ! ragea Hideaki. Comment je fais pour commenter, moi, maintenant ?
-Je m'en occupe, annonça Stena, qui avait toujours Takagi dans son champ de vision.

Celui-ci n'avait pas bougé et se concentrait, manipulant sa forêt équatoriale. D'épaisses lianes tombèrent des arbres et se mouvèrent comme des serpents, zigzaguant entre les troncs à la recherche de leur proie. Stena se déplaça aussi, cherchant Haruna entre les arbres. Lorsqu'elle la trouva, elle la vit concentrée, des gouttes de sueur perlant sur son front et des lianes tout autour d'elle, hésitant à l'attaquer.
-C'est un duel de volonté, informa Stena. Takagi envoie des lianes sur Haruna, qui les repousse. Je pense qu'il y en aura pour un moment, si rien ne bouge.

Mais cela ne se passa pas comme cela. Elle l'avait à peine quitté des yeux que le garçon arrivait, bondissant de tronc en tronc et ses deux lances en main, prêt à bondir sur sa sœur. Celle-ci le vit arriver au dernier moment et bondit en arrière, esquivant le coup de justesse. Cependant, elle ne put s'arrêter, les lianes qu'elle avait maintenu avec difficulté reprenant leur course.

Stena se retint de siffler dans son micro.
-C'est surprenant. Takagi a surgi d'entre les arbres pour attaquer Haruna, et à présent, ils s'affrontent au corps-à-corps, Haruna devant esquiver les lianes des arbres de Takagi en plus de ses coups. Mais elle se débrouille bien : elle est très agile.
-Takagi a donc repris l'avantage ! s'exclama Hideaki.
-Alors, grande sœur ? Que fais-tu de ton contrôle de la nature ? provoqua le garçon.

Haruna ne répondit pas, trop occupée à esquiver les coups et les lianes en se contorsionnant dans des positions improbables. Après un saut périlleux en arrière, elle sauta sur une branche avant de bondir au-dessus des arbres, Takagi à sa poursuite. Elle tendit une main, et une liane jaillit des feuillages pour venir se loger dans sa main. En s'en servant, elle regagna le couvert des arbres aussi vite qu'elle en était sortie. Takagi replongea, ses lianes vivantes derrière lui. Lorsqu'il atterrit, il vit que sa sœur l'attendait de pied ferme.

Et elle eut un très large sourire.
-Jardin de la Vie !

Tous les arbres de Takagi replongèrent sous terre, lianes comprises. À la place, de gigantesques fleurs poussèrent. Elles virent s'enrouler autour du garçon, leur tige l'emprisonnant et l'empêchant de faire le moindre mouvement. Haruna bondit juste devant lui, son arc bandé et la pointe de sa flèche touchant son front.
-Voilà ce que j'en fais de mon contrôle de la nature.
Stena leva une main, marquant la fin du combat.
-Haruna remporte ce combat ! lança Hideaki.


Dernière édition par SSRhapsody le Sam 26 Oct - 23:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ssrhapsody.bloxode.fr
SSRhapsody
Maître Rôliste
avatar

Messages : 512
Date d'inscription : 12/02/2011
Age : 24
Localisation : Dans les profondeurs de ma conscience.

Fiche combat
PV:
210/210  (210/210)
PA:
216/216  (216/216)
Techniques/Magie:

MessageSujet: Re: SSRhapsody : Histoire Partie I   Mer 29 Fév - 2:35

Chapitre CLXIII
Hideaki VS Kouta


-Ah, quel magnifique duel auquel nous avons assisté ! C'était d'une rare qualité, et merci à la belle Stena pour l'aide aux commentaires !
Sifflements des spectateurs.
-Ils ne sont plus que quatre à ne pas être passés ! Alors, à qui le tour ? Je regarde ma liste... Tiens ? On dirait que c'est à mon tour... Bon, ben, accueillez-moi !
Tonnerre d'applaudissements mêlés de rire.
-Et je suis contre... Oh, merde...
-Accueillez Kageyama Kouta ! hurla Evan en riant.
Cette fois, il fut difficile de dire comment les tympans ne furent pas explosés avec tout ce vacarme.
-Tiens, je sens qu'on va rire, sourit Stena.
-Garde mes lunettes au lieu de raconter des conneries, dit-il en tendant sa paire de verres, son sourire s'étant évanoui et ayant laissé place à un air exceptionnellement sérieux.
-Hé ! Hideaki ! appela Evan. Tu as oublié tes armes ! Une belle collection, punaise...
-Je ne les ai pas oubliées, je les ai volontairement laissées, révéla-t-il en mettant ses lentilles spéciales.
-Hé hé... Tu prends beaucoup de précautions, dis-moi, ricana Kouta.
-Il faut bien. Je suis réaliste, et je ne pense pas gagner. Mais je vais tenter le tout pour le tout. Et crois-moi : tu vas en baver.
-J'ai hâte de voir ce que tu as prévu pour moi.
-Hé... Tu ne verras pas grand chose...
-Vous êtes prêts ? s'enquit Stena.
-Ouais, dirent-ils d'une même voix.
-Partez !
-Urgh...

Hideaki se recroquevilla soudain, et peina à se redresser, comme si une force invisible essayait de l'en empêcher.
-Y'a pas à dire, c'est toujours aussi désagréable à subir, grommela Hideaki.
-Oh ? Peu de gens peuvent résister à cela...
-Je pige rien, pleura Evan.
-Kouta a tenté de plaquer Hideaki au sol avec sa magie du vent, mais Hideaki y a résisté grâce à de l'énergie pure, expliqua Stena.
-Perspicace, félicita Kouta. Et il semblerait que mon adversaire ne porte pas un gramme d'acier sur lui.
-Hé, je suis pas stratège pour rien. Je ne suis pas stupide au point de garder de l'acier sur moi face à un manipulateur de l'acier tel que toi.
-Tant mieux, cela va rajouter un peu de piment.
-Tu m'en vois ravi.

Hideaki ferma ses poings, qui s'entourèrent de feu. Mais ces flammes disparurent aussitôt, soufflées par un vent violent.
-Allons, tu ne penses tout de même pas que des flammes vont m'atteindre ?
-Si tu n'as pas le temps de les souffler, tout ira bien.

Le stratège bondit en avant, courant vers Kouta qui l'attendait calmement. Alors qu'il allait recevoir un coup de poing de feu, le garde XII leva une main pour l'arrêter, éteignant le feu par la même occasion. Ce petit manège se répéta bon nombre de fois jusqu'à ce qu'au dernier moment avant que Kouta ne pare l'un des coups, le poing d'Hideaki s'embrasa d'un feu noir. La main de Kouta ne suffit pas à arrêter ce puissant coup, qui l'envoya valser contre un mur de l'arène. Le grade XII évita l'impact grâce à un coussin d'air, et il se mit debout, essuyant le sang qui coulait du coin de sa bouche.

-Qu'est-ce que cela veut dire ? demanda-t-il.
-On ne peut éteindre le feu noir avec un peu de vent, sourit Hideaki. Et ce feu à la particularité de décupler la puissance de mes coups. Si tu es le vent...
Une brume noire se diffusa soudain autour des pieds du stratège.
-...je suis les ténèbres !

Son sourire dissipé, Kouta fronça les sourcils de concentration. Hideaki se mit alors à esquiver on ne savait quoi jusqu'à ce que des cratères se creusent dans le mur derrière lui.
-Comment tu as fait cela ? interrogea Kouta, de plus en plus surpris.
-J'ai un capteur thermique dans l'une de mes lentilles. Et lorsque tu augmentes la pression de l'air pour m'attaquer, il s'ensuit inévitablement une montée de température. Pour moi, c'est comme esquiver de simples coups de poing !
Kouta grinça des dents.
-Qui a dit que ce serait un combat facile, ô, très cher tenant du titre ?

Le puissant magicien fouilla dans ses poches et en sortit ses deux jeux de cartes d'acier, qu'il fit léviter grâce au vent sous son contrôle. Avec ce même vent, il envoya ses cent-huit cartes sur Hideaki, qui découvrit deux dagues à la lame noire. Il bougea alors si vite que ses mouvements devinrent flous, et il parvint à dévier tous les projectiles.

-Si, ces dagues sont en acier, anticipa Hideaki en voyant Kouta hausser un sourcil. Mais elle contiennent toutes les deux un puissant démon. Tu te rappelles de Xion ?
-Oh que oui...
-Je te l'ai dit, Kouta... Je suis les ténèbres... Et trop occupé à essayer de te débarrasser de moi, tu as laissé ma brume s'installer...
En effet, des nuages noirs comme l'encre voletaient un peu partout dan l'arène, menaçants.
-C'est maintenant que l'on commence à rire, Kouta ! Doom of Darkness !

Les nuages noirs filèrent droit sur Kouta, qui concentra son pouvoir avant de disparaître dans les ténèbres. De son côté, le stratège en faisait de même et commençait à réciter cette formule maintenant connue de tous.

« Tenshi no Koe o Shinjite
Oh, Darkness of my Soul
Spread your blow everywhere
And put all the World
Into an eternal Night. »


Hideaki lança un regard soutenu à Stena, qui comprit le message et bondit sur les gradins. Pile à ce moment, Kouta se libéra des nuages noirs. Mais il était trop tard à présent.

-World of Darkness !

Tout le terrain fut recouvert d'une épaisse nappe d'ombre, dissimulant la totalité de ce qui s'y déroulait.
-Désormais, vous allez devoir faire confiance à votre ouïe pour suivre, nota Stena.
Il y eut quelques cris dans la nappe d'ombre, puis un lourd silence.
-Liberatio : Ignis Tempestas Obscurans !
Un bruit d'explosion. Encore des cris. Dont un de douleur.
-Ça suffit ! hurla la voix de Kouta.
-Oh que non ! répondit la voix d'Hideaki. Cela ne fait que commencer ! J'ai bien du mal à t'approcher, mais je te vois ! Tu es à moi !
« Hagane no Kaze o hizamazuke... »
-Je ne te laisserais pas... Argh !
« Venez, esprits du vent
Viens, Dieu de la tempête
Infligez à ces êtres mille tourments
Que votre colère leur arrache la tête ! »

-Non ! hurla la voix d'Hideaki.
-Vent de la Vengeance !

Il y eut un boucan infernal, et quelques secondes plus tard, la nappe d'ombre disparut, révélant Kouta, épée en main, une épaisse blessure au flanc droit d'où jaillissaient des flots de sang, au-dessus d'Hideaki, inconscient et couvert de multiples coupures sur tout son corps.

Stena leva son bras, déçue et en même temps fière de son partenaire.
-Kouta sors vainqueur de ce combat ! annonça Evan.


Dernière édition par SSRhapsody le Ven 3 Aoû - 3:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ssrhapsody.bloxode.fr
SSRhapsody
Maître Rôliste
avatar

Messages : 512
Date d'inscription : 12/02/2011
Age : 24
Localisation : Dans les profondeurs de ma conscience.

Fiche combat
PV:
210/210  (210/210)
PA:
216/216  (216/216)
Techniques/Magie:

MessageSujet: Re: SSRhapsody : Histoire Partie I   Jeu 1 Mar - 0:27

Chapitre CLXIV
Stena VS Homura


-Quelle surprise ! Tout s'est déroulé en un instant, et nous n'avons rien vu ! En tous cas, Hideaki est bien amoché...
Stena enleva son micro : elle savait très bien qui participerai au prochain combat.
-Nous allons donc passer au dernier combat ! Il n'en reste plus que deux ! À ma droite, grade XI, jeune fille très prometteuse de treize ans et Minister de talent, j'ai nommé Sivilis Stena !
La combattante sourit alors que le public scandait son nom. Il était incroyable de constater à quel point sa popularité avait grandi, ces derniers jours...
-À ma gauche, grade XII, jeune homme de vingt-deux ans et manipulateur du feu : voici Natsuru Homura !
Le grand type aux cheveux noirs en bataille descendit des gradins pour se placer face à Stena.
-Prêts ? demanda Setsuna.

La jeune grade XI regarda son adversaire droit dans les yeux, réfléchissant à la meilleure stratégie pour le vaincre. Qu'il manipule le feu lui procurait un immense avantage avec ses deux artefacts : l'un contrôlant le vent et l'autre le feu. Même si ce dernier l'épuisait très vite, il n'était pas nécessaire d'y faire appel, puisque le vent pouvait la protéger efficacement. Mais Homura restait malgré tout un grade XII, et il était possible que cela ne suffise pas. Quoiqu'il en soit, il était impossible d'envisager ne pas sortir d'artefact.

Conclusion : en finir le plus vite possible.

-Prête.
-Prêt, sourit Homura.
-Partez !
Stena lança Kami no Uta en l'air, enleva ses gants et tira sa première carte.

-ADEAT !

Elle empoigna Tentaï Tsurugi, faisant briller sa cicatrice d'une lumière argentée. Alors que son nodachi retombait, elle l'attrapa au vol et le sortit de son fourreau, qu'elle envoya au loin grâce à son vent. Ce même vent tira les dagues dans son dos, au nombre de quatre, et les fit léviter à un mètre du sol.

Immédiatement, elle engagea un combat au corps-à-corps avec Homura qui avait dégainé deux katana dissimulés dans son dos. Cette escarmouche se poursuivit une bonne minute, et il était évident qu'à un tel duel de lames, Stena avait l'avantage. Aussi s'attendait-elle à une contre-attaque magique d'ici peu.

Lorsqu'elle sentit son adversaire concentrer son pouvoir, elle invoqua le pouvoir de son artefact pour former un bouclier de vent. Une langue de feu jaillit du sol et voulut l'atteindre, mais le vent fit son office et dévia les flammes.
-Hé, un artefact très embêtant pour moi, on dirait... Mais jusqu'où peux-tu te protéger avec ton vent ?

Une impressionnante quantité de pouvoir magique se concentra autour d'Homura, qui continuait toujours de parer les coups de la jeune fille. Celle-ci profita du fait que son adversaire avait relâché son attention sur elle pour envoyer ses dagues sur lui. Surpris, il voulut les esquiver, mais l'une d'elles l'atteignit en pleine cuisse. Cette soudaine douleur perturba sa concentration, et son pouvoir magique se libéra d'un coup. Loin derrière Stena, une large colonne de feu naquît, faisant sensiblement monter la température des lieux.

Si elle avait laissé Homura se concentrer plus et la toucher, son bouclier n'aurait pas pu la protéger... Il ne fallait plus hésiter... Elle ne pourrait pas gagner avec seulement Tentaï Tsurugi. Son adversaire était trop fort pour cela. Tant pis si elle finissait totalement exténuée : elle n'aurait qu'à en finir avec lui avant.

Sentant qu'Homura se concentrait à nouveau, Stena recula rapidement. Et pendant qu'il retirait la dague dans sa cuisse, elle sortit sa seconde carte après avoir planté ses armes dans le sol.

-ADEAT !

Elle empoigna Jigôku no Tsurugi de sa main gauche, faisant briller sa cicatrice d'une lueur rouge flamboyante. La température dans l'arène monta subitement jusqu'à atteindre une chaleur étouffante. Sa lame s'embrasa, l'éclairant d'une lumière inquiétante. Stena récupéra Tentaï Tsurugi et laissa Kami no Uta à l'endroit où elle l'avait planté. Puis elle invoqua le pouvoir de son artefact de feu.

-Tenryû : Kamo-en !

Son réseau complexe de miroirs de chaleur la fit disparaître aux yeux de tous. Cependant elle avait pleinement conscience du pouvoir de son adversaire et de son contrôle du feu. Il saurait déterminer les différences de température. Il saurait la dénicher. Il fallait qu'il la trouve.

Homura relâcha son pouvoir, et Stena sentit clairement la chaleur autour d'elle grimper subitement. Se préparant au pire, elle serra tellement ses poings que ses jointures en devinrent blanches. Tout se jouerait à la seconde près. La moindre erreur, et elle finirait carbonisée sur place.

Mais c'était un risque à prendre.

Au dernier moment, Stena désactiva son camouflage et bondit en arrière, laissant la colonne de feu brûler toute l'herbe et la réduire à l'état de molécules. Puis elle concentra le pouvoir de son artefact et soumit les flammes d'Homura à son contrôle, sous le regard médusé de ce dernier.

Même avec toute la volonté du monde, Stena n'aurait pu faire naître un tel feu destructeur de son artefact. Mais en laissant son adversaire le faire à sa place, puis en en prenant le contrôle, c'était totalement différent.

Désormais, elle allait se donner à fond et en finir en un instant. Elle allait créer sa scène au milieu des flammes et des vents, pour jouer sa nouvelle partition.

SSRhapsody était là.

Invoquant le pouvoir de Tentaï Tsurugi, elle inspira un bon coup avant de chanter son Norito, modifiant sa voix grâce au vent. À présent qu'elle élevait la voix, on eut l'impression qu'elle possédait deux gorges, deux voix, chacune chantant un couplet différent :

« Wind of the South _________________ « Fire of the Hell
Wind of my Soul _____________________ Fire of my Heart
Come at me ________________________ Come at me
Let me hear your call _________________ Let me hear your call
Blow the enemy _____________________ Burn the enemy
Reduce him to pieces ! » ______________ Reduce him to ashes ! »


Sa prière entendue, les perles de ses artefacts se mirent à briller intensément, leur éclat entrant en synchronisation avec celui de ses cicatrices qui s'illuminèrent d'un éclat aveuglant. Ses deux armes s'enveloppèrent d'un vent tourbillonnant porteur de flammes ardentes. La magie de ses deux artefacts s'était synchronisée, plus redoutable que jamais.

S'entourant des flammes d'Homura et des siennes, faisant tourner le vent autour d'elle, SSRhapsody y arracha une note, ou plutôt deux en même temps : l'une aiguë et l'autre grave.

-Tenryû : Angel's Symphony !

Un tourbillon de flammes naquît, avec la jeune fille pour centre. Elle dansait et jouait sa musique, manipulant feu et vents par la force de sa volonté. Cette musique aux tons multiples captivait tous les sens de son adversaire, qui ne savait que faire. Et derrière SSRhapsody, l'image d'un ange s'était formé. Un ange féminin, jouant du violon. Mais à la place de l'archet, l'ange tenait une fine lame blanche.
-Ne crois pas que tu m'impressionnes avec ton ange ! hurla Homura.

Mais la jeune fille ignora le garçon, continuant sa danse mortelle. Le grade XII tenta de reprendre le contrôle de ses flammes, mais rien n'y fit, la musicienne ayant dompté l'élément grâce à l'un de ses instruments.

Elle avait trois minutes. Trois minutes avant de tomber d'épuisement. Trois minutes pour éliminer son adversaire. Trois minutes où tout se jouerai.

Créant une note aiguë, SSRhapsody se déplaça juste à côté d'Homura, qui se trouva alors en plein cœur de la tempête de feu. Hurlant à la mort, il ne vit qu'au dernier instant la lame de la combattante, et bondit en arrière pour l'esquiver. Mais l'acier lui arracha un morceau de chair de son flanc gauche, tâchant le sol de sang.

Une blessure trop superficielle, pas suffisante pour le faire abandonner, ni pour l'handicaper réellement.

Une note plus grave se fit entendre, et les flammes, répondant à l'appel de ce son, s'étendirent vers le garçon. Comprenant qu'il n'arriverait pas à en reprendre le contrôle, Homura se créa une barrière de feu, qui empêcha l'attaque de l'atteindre. Mais quelques secondes seulement suffirent à SSRhapsody pour soumettre ce bouclier à son contrôle. Une fois que ce fut fait, les flammes s'attaquèrent à leur précédent maître, lui brûlant son bras droit assez grièvement. Sous la douleur, il fut contraint de lâcher son arme et de reculer.

Ce n'était pas suffisant... Il pouvait encore se battre...

Soudain, le vent et le feu se calmèrent autour de la jeune fille, qui posa un genou en terre. Pourquoi ? Cela ne faisait pourtant qu'une minute à peine ! Ah... C'était à cause de la puissance des flammes d'Homura. Il lui fallait user de plus de concentration pour les maintenir sous son contrôle, et cela l'avait épuisée bien avant le moment initialement prévu.

Un quart de seconde plus tard, une lame se posa sous sa gorge : Homura avait bien vu son incapacité à poursuivre son offensive, et il avait sauté sur l'occasion. Mais elle n'aurait pas dû baisser sa garde pour autant...

Les flammes et le vent s'estompèrent totalement tandis que Stena rangeait ses artefacts. À côté, Setsuna leva une main pour marquer la fin du combat.
-Homura l'emporte ! annonça Evan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ssrhapsody.bloxode.fr
SSRhapsody
Maître Rôliste
avatar

Messages : 512
Date d'inscription : 12/02/2011
Age : 24
Localisation : Dans les profondeurs de ma conscience.

Fiche combat
PV:
210/210  (210/210)
PA:
216/216  (216/216)
Techniques/Magie:

MessageSujet: Re: SSRhapsody : Histoire Partie I   Ven 2 Mar - 2:09

Chapitre CLXV
Véritable importance


Malgré sa défaite, les Guardians dans les tribunes continuaient de scander le nom de Stena, cette dernière allant s'adosser contre un mur de l'arène après avoir récupéré Kami no Uta et son micro, qu'elle garda en main.

-Et voilà que s'achève le premier tour de ce jour ! déclara Evan. Comme convenu, nous faisons une courte pause le temps de soigner les participants ! Compte tenu du nombre de combattants, l'un d'eux ira directement en finale après ce second tour ! Pour le moment, nous tirerons au sort les adversaires !
-Le tirage a déjà été effectué, annonça Hideaki.
-Déjà de retour ?
-Ouais, et comme neuf ! Je regrette juste d'avoir loupé le combat de Stena.
-Et donc, cette liste ?
-Oui, deux secondes, je fais un petit rappel. Nous révélons tout de suite les noms des adversaires pour que vous ayez le temps de monter une stratégie pendant le temps de repos. Utilisez ce bref quart d'heure à bon escient.
-Bon, donne-moi cette liste ! commença à s'énerver Evan.
-Pas touche ! Je reprend le contrôle de la loge, et je vais lire cette liste, moi, et moi seul !
-Accouche !
-Alors, il reste actuellement six Guardians encore en lice, nous assisterons donc à trois combats au cours de ce second tour. Je rappelle les qualifiés : il s'agit d'Umiko Mizuki, Kuroisora Ray, Aoimaru Samui, Midorime Haruna, Kageyama Kouta et Natsuru Homura, à savoir les maîtres de l'eau, de la foudre, de la glace, de la nature, du vent et du feu. Le premier combat opposera... Umiko Mizuki face à Midorime Haruna ! Le second combat verra s'affronter Kuroisora Ray contre Kageyama Kouta ! Et enfin, le troisième combat opposera Aoimaru Samui contre Natsuru Homura ! Profitez bien de ce quart d'heure de pause, car vous allez être scotchés !
Il y eut un tonnerre d'applaudissements.



-Ça va ? demanda Hideaki à Stena, qui était toujours assise dos au mur de l'arène.
La jeune fille hocha la tête.
-Cela n'a pas l'air.
-J'ai perdu bêtement...
-Evan m'a raconté ton combat. Pour moi, c'est juste que tu n'as pas assez d'endurance pour supporter l'utilisation de ton artefact. C'est tout.
-C'est trop, rectifia Stena. Comment suis-je supposée résoudre mes problèmes si je tombe toute seule à cause de mon propre artefact ?
Hideaki l'attrapa par les épaules et la regarda droit dans les yeux.
-Écoute. Pouvoir faire appel à deux artefacts en même temps relève du génie. Mais il ne faut pas précipiter les choses. Tu as besoin d'endurance, mais il n'existe aucun entraînement miracle qui te donnerait cette endurance en quelques jours ! Il faut de la patience, c'est tout.

Il se releva et sourit.
-Et puis, entre nous, je pense que dans ta précipitation, tu as oublié quelque chose d'essentiel...
-Quelque chose d'essentiel ?
-Tu n'es pas endurante et tu t'épuises vite. Pourtant, il y a quelque chose en toi qui est quasiment inépuisable... Tu vois ce que je veux dire ?
-Mon Ki !
-Exactement. Lorsque tu es revenue parmi nous, après tes six mois de stage, tu m'as fait très forte impression. Ta Symphonie du Vent était incroyable. Mais tu y avais alors ajouté un petit quelque chose que je ne t'ai plus vu faire depuis : ton Ki. Pourtant, c'est là l'un de tes points forts, non ? Alors pourquoi ne t'en sers-tu plus ?
-Je...
-Je vais te dire pourquoi : dans ta recherche d'un immense pouvoir, tu as oublié les plus petits. Et pourtant, c'est ta puissance à toi, Stena : une accumulation de détails. Tu n'as pas un seul pouvoir immense mais pleins de petits pouvoirs qui te constituent. Ta dextérité au katana, ta technique musicale, ton intelligence, ton Ki, tes deux artefacts, ton anneau... Pour l'instant, cette liste est déjà pas mal longue. Mais ton pouvoir à toi réside dans la longueur de cette liste.

Stena se releva, le poids de sa défaite envolé.
-Merci, Hideaki. Merci beaucoup.
-Mais de rien, ma chère. C'est tout naturel de faire cela pour la personne que l'on aime.
Après un tel moment de faiblesse, Stena ne put s'empêcher de rougir à cette franchise, ce qui fit rire le garçon.
-Tu devrais arrêter avec cela : Anass est parmi nous, maintenant.
-C'est pas la venue d'un nouveau un peu balèze qui va changer les sentiments que j'ai pour toi. Viendra un jour où tu seras plus amoureuse de moi que de lui. C'est certain.

Malgré ses paroles, la jeune fille fut incapable de se mettre en colère. Il était vrai qu'il en faisait beaucoup pour elle. Plus que n'importe qui, même, puisqu'il passait le plus clair de son temps en sa compagnie. Mais même avec tout cela, elle n'y voyait pas plus qu'un ami. Comment ces sentiments d'amitié, ancrés si profondément en elle, pouvaient-ils se transformer en amour ? Elle n'avait qu'Anass dans son cœur...

-Si tu rougis à chaque fois, c'est que je ne te laisse pas indifférent, ricana Hideaki en relevant ses lunettes.
Il avait le don pour aborder les sujets sensibles au mauvais moment, ce qui la fit rougir de plus belle. Le garçon riait aux éclats.
-Y'a pas à dire : t'es super mignonne lorsque tu rougis !
Et il s'éloigna rejoindre sa loge, toujours en proie à un fou rire tandis qu'il laissait Stena se remettre de ses émotions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ssrhapsody.bloxode.fr
SSRhapsody
Maître Rôliste
avatar

Messages : 512
Date d'inscription : 12/02/2011
Age : 24
Localisation : Dans les profondeurs de ma conscience.

Fiche combat
PV:
210/210  (210/210)
PA:
216/216  (216/216)
Techniques/Magie:

MessageSujet: Re: SSRhapsody : Histoire Partie I   Dim 11 Mar - 22:12

Chapitre CLXVI
Haruna VS Mizuki


-Mesdames, mesdemoiselles, messieurs ! Nous allons débuter le second tour de ce tournoi : les quarts de finale des grades XII ! hurla Hideaki dans son micro.
Le public hurla de joie en retour.
-Vous en crevez d'impatience, n'est-ce pas ? Je vous comprend ! Quinze minutes, c'est long ! Très long ! Et nous allons tout de suite appeler les deux premières combattantes ! Applaudissez Umiko Mizuki et Midorime Haruna !
Les deux filles se présentèrent sous les acclamations des spectateurs.
-L'eau affronte la nature ! Alors, qui va remporter ce combat ? Je vois que certains ont décidé de prendre les paris, ricana Hideaki en voyant des Guardians circuler dans les tribunes avec un calepin dans leurs mains.
-Vous êtes prêtes ? demanda Stena aux deux combattantes, qui hochèrent la tête. Partez !

Les deux filles s'éloignèrent l'une de l'autre par petits bonds successifs, laissant une bonne cinquantaine de mètres entre elles. Puis elles invoquèrent toutes les deux leur pouvoir. Les archers de bois d'Haruna émergèrent du sol, mais avant qu'ils aient pu décocher la moindre flèche, des lames d'eau vinrent les trancher en deux avec facilité. Mizuki en invoqua de nouvelles, visant son adversaire. Mais cette dernière, plus agile encore qu'un singe, les esquiva sans peine.

-Voilà un combat à distance de toute beauté ! s'exclama Hideaki. L'une empêche l'autre de l'attaquer, et Haruna esquive tout avec facilité ! Sommes-nous déjà dans une impasse ?

Ces échanges à distance durèrent cinq bonnes minutes, intervertissant attaques et esquives, immobilisations et libérations. Enfin, les deux combattantes arrêtèrent leur manège, s'accordant une pause pendant laquelle elles soufflèrent, épuisées.
-Il semblerait que nous n'arrivons pas à nous départager, nota Haruna. Mais depuis quand es-tu aussi efficace à distance ?
-Ça me regarde, répliqua Mizuki avec froideur.
-Bon... Il va falloir que j'y aille à fond, je suppose...
-Je t'attend...
-Plantes carnivores !

Suite à cette exclamation jaillirent d'immenses plantes dotées d'innombrables dents acérées. Ces plantes se jetèrent sur Mizuki comme si elles n'avaient pas mangé depuis des lustres. Mais la fille de l'eau écarta les bras et relâcha enfin son propre pouvoir.

-Yamata no Orochi.

En entendant le nom de ce démon légendaire, Stena reporta toute son attention sur Mizuki. Derrière elle émergea un incroyable geyser d'eau bouillante, à en juger par la vapeur qui s'en dégageait. Très vite, d'autres geysers explosèrent le sol autour de la jeune femme, empêchant les plantes voraces de l'approcher. Ces geysers, au nombre de huit, commencèrent à onduler comme des serpents, puis leur sommet prit peu à peu la forme d'une tête de dragon effrayante, d'où s'échappait toute la vapeur d'eau.

-Et voici la technique la plus puissante de Mizuki ! annonça Hideaki. Yamata no Orochi, le dragon-serpent à huit têtes de nos légendes ! Avec toute cette eau en ébullition, Haruna est en mauvaise posture !
-Je croyais que tu allais te donner à fond ? provoqua Mizuki.
-Je ne croyais pas que tu irais jusque là, se justifia Haruna. Mais maintenant qu'on y est...
-Tu n'en auras pas le temps !

L'une des têtes de dragon fonça sur la petite rousse, qui tenta de l'intercepter avec sa magie. Mais l'eau était tellement dense et chaude qu'elle traversa le bois sans le moindre problème, contraignant Haruna à esquiver. Cependant, une seconde tête de dragon arrivait par derrière, et la première décrivit un virage pour poursuivre sa cible.

Le public retint son souffle, croyant qu'elle était perdue. Mais Haruna, déployant des trésors d'agilité, fit un magnifique bond, laissant les deux têtes se percuter dans une explosion d'eau bouillante.

-Deux de moins ! ricana-t-elle.
-Tu es sûre ? demanda Mizuki.
Haruna baissa les yeux et vit que les deux têtes de dragon s'étaient reformées et se dirigeaient à nouveau vers elle. Concentrant son pouvoir, elle invoqua une liane qui vint se loger dans sa main et grâce à laquelle elle put rejoindre le sol sans encombres, mais les deux têtes de dragon toujours à sa poursuite.

-Et si on en ajoutait une troisième ? réfléchit Mizuki à voix haute.
Aussitôt dit, aussitôt fait : une troisième tête de dragon se mit à poursuivre Haruna, qui commençait à peiner pour esquiver. Car ces serpents d'eau ne faisaient pas que la suivre bêtement : ils se plaçaient de telle manière à ce qu'elle ne puisse pas s'échapper, allant même jusqu'à faire des feintes. Malgré tout, elle parvient à s'en sortir, parfois de justesse.

C'est alors qu'une quatrième tête entra dans la danse. Haruna n'avait plus une seule seconde pour s'occuper de son adversaire, qui se contentait de contrôler son démon d'eau.

Après un instant, Mizuki envoya une cinquième tête sur la petite rousse. Celle-ci, à force d'esquiver et de courir sans arrêt, commençait à fatiguer. Mais elle tenait bon face à ce dragon-serpent qui ne lui accordait aucun répit.

Une sixième tête rentra en jeu. À présent, Haruna se déplaçait si vite qu'il était presque impossible de la suivre des yeux. Mais le contrôle absolu de Mizuki sur sa magie lui permettait d'empêcher son adversaire de s'enfuir.

La septième tête arriva. Haruna, débordée, ne put tout éviter, et l'une des têtes de dragon lui mordit le bras. La petite rousse hurla de douleur, la densité de l'eau rendant le monstre aussi dangereux que s'il était fait de chair et d'os. Cette soudaine douleur lui donna une poussée d'adrénaline, et elle parvint à se dégager, ses plaies cautérisées par l'eau bouillante.

Déçue que cette action n'ait pas signé la fin du combat, Mizuki envoya la huitième et dernière tête de dragon vers son adversaire. Mais Haruna, depuis le début, n'attendait que cela. Malgré son bras gauche inutilisable, la souffrance qui lui engendrait ses brûlure la poussait à aller plus vite. Elle slaloma entre les serpents à toute vitesse, puis elle relâcha son pouvoir une fois en face de Mizuki. Cette dernière, surprise, se retrouva liée par de solides branches issues du sol. Étant incapable de tenir un arc avec un seul bras, Haruna tira une dague de sous sa tunique et la plaça sous la gorge de son adversaire.

Le combat terminé, Stena leva un bras, et le démon d'eau s'évanouit.
-Haruna remporte ce magnifique combat ! déclara Hideaki.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ssrhapsody.bloxode.fr
SSRhapsody
Maître Rôliste
avatar

Messages : 512
Date d'inscription : 12/02/2011
Age : 24
Localisation : Dans les profondeurs de ma conscience.

Fiche combat
PV:
210/210  (210/210)
PA:
216/216  (216/216)
Techniques/Magie:

MessageSujet: Re: SSRhapsody : Histoire Partie I   Mar 13 Mar - 0:45

Chapitre CLXVII
Samui VS Homura


-Ce fut une très belle action de la part d'Haruna : elle a attendu que Mizuki se sépare de toutes ses défenses avant de contre-attaquer, détailla le commentateur. Vous avez vu ? Il y a du boulot à faire avant d'atteindre un tel niveau, Guardians !
Des cris de guerre se firent entendre.
-Bon ! Il nous reste encore deux combats pour ce second tour ! Et tout de suite, pour vous, voici Aoimaru Samui contre Natsuru Homura !
Tonnerre d'applaudissements alors que les deux combattants se mettaient en place.
-La glace contre le feu ! annonça Hideaki. Sur le plan physique, aucun doute là-dessus, le feu l'emporte. Mais est-ce vraiment ce qui va se passer sous nos yeux ?
-Prêts ? s'enquit Stena.
-Tu vas cramer sur place, sourit Homura.
Samui ne répondit pas à la provocation. Cependant, on sentait que l'air crépitait, la température montant autour du Guardian de feu, alors qu'un froid glacial se dégageait de son adversaire.
-Partez !

Une fraction de seconde plus tard, Homura fut emprisonné dans un cône de glace, tout comme le fut Kazuma.
-Et encore une mort instantanée ! s'écria Hideaki. Samui est vraiment redoutable au...
Il ne put terminer sa phrase, la glace autour d'Homura fondant à vue d’œil. Au bout de quelques secondes, il fut entièrement libéré.
-C'est tout ce que t'as ? La petite m'a donné plus de fil à retordre !
Toujours cloîtré dans le silence, Samui sortit sa main de sa poche et la tendit vers l'avant, puis il relâcha son pouvoir.

-One thousand arrows of ice.

Un millier de projectiles de glace partirent de la paume de sa main vers Homura, qui se protégea avec un bouclier de feu. Les flèches fondirent avant de l'atteindre, aspergeant le Guardian d'eau. Après cette salve, il finit trempé jusqu'aux os.

-La glace ne peut rien contre moi, déclara-t-il en se faisant sécher. Tu auras beau m'attaquer, tu ne me feras rien.
Samui prit ses dagues et bondit vers son adversaire, qui dégaina ses katana.
-Au corps-à-corps, j'ai l'avantage !
Ils concentrèrent tous les deux leur pouvoir et le relâchèrent en même temps.

-Freeze. ________________________________________________ -Burn !

Les dagues de Samui fondirent, faisant couler l'acier sur le sol, où il se refroidit instantanément. Le Guardian de glace bondit en arrière, Homura à sa poursuite. Samui se positionna de profil et attendit le dernier moment pour bouger : il brisa les lames de son adversaire avec un doigt, puis, de son autre main, il créa une dague de glace et frappa Homura, lequel parvint à esquiver de justesse avant de reculer.

-Ouah ! Ce combat, c'est de la précision ! nota Hideaki.
Homura lâcha ce qu'il restait de ses armes et concentra son pouvoir.
-Je vais te réduire en cendres !
-Essaye...

« Oh, World of Fire
Come to me
Change the Earth into Hell
Burn everything
And reduce everyone to dust ! »


-Attention mesdames et messieurs : prenez vos lunettes de soleil ! prévint le commentateur.
-Hell's Fire !

La température monta subitement, et personne n'aurait pu croire qu'ils étaient en fin du mois de Novembre. Peu après, d'immenses flammes naquirent dans toute l'arène, faisant disparaître Samui dans un concert de crépitements.

Homura se mit à rire bruyamment au milieu de ce brasier.
-Arrêtez le combat avant qu'il ne finisse carbonisé !
Mais Stena n'avait aucunement l'intention d'arrêter l'affrontement maintenant : elle ressentait la présence de Samui, et avec une force inouïe. Quelques secondes plus tard, la voix du Guardian de glace s'éleva :

« Oh, Spirit of Ice
Come into this cursed world
Freeze the evil
And change the Earth into ice
For a new beginning. »


Surpris que son adversaire soit encore en état de parler, Homura recula d'un pas. Puis il sentit enfin l'immense pouvoir se libérer.

-Ice Age.

Ce qui ce produisit alors fut l'exact contraire de ce qu'il s'était passé quelques instants plus tôt : la température chuta, bien en-dessous de zéro. Il faisait tellement froid que les flammes se figèrent avant qu'une épaisse couche de glace les recouvre, transformant l'arène en une patinoire inégale.
-Il a gelé les flammes ! s'exclama Hideaki. Incroyable !

Homura tentait de faire fondre la glace avec ses flammes, mais sans succès. Samui, lui, sortit de derrière un cône de glace créé à partir d'une haute flamme et repoussa sa capuche sur ses épaules, révélant ses cheveux gris clair. Pris d'une soudaine rage, le Guardian de feu invoqua à son tour une énorme masse de pouvoir.
-Tu vas goûter de ma flamme la plus puissante ! hurla-t-il. Dragon's Fire !

Il tendit sa main, paume vers l'avant, et il en jaillit un énorme dragon de feu, aussi vrai que nature, mais des flammes brillantes parcourant son corps à la place des écailles. Cette créature fonça sur Samui, faisant fondre la glace instantanément sur son passage. Pas effrayé le moins du monde, Samui leva un bras et tendit sa paume vers l'avant, en direction du dragon.

-Absolute zero.

Dans l'instant qui suivit, le dragon de feu se transforma en glace et tomba lourdement sur le sol. Samui eut un large sourire de triomphe avant de disparaître. Une fraction de seconde plus tard, Homura avait une dague de glace sous la gorge.

Stena leva une main.
-Samui est vainqueur ! déclara Hideaki.


Dernière édition par SSRhapsody le Dim 27 Oct - 0:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ssrhapsody.bloxode.fr
SSRhapsody
Maître Rôliste
avatar

Messages : 512
Date d'inscription : 12/02/2011
Age : 24
Localisation : Dans les profondeurs de ma conscience.

Fiche combat
PV:
210/210  (210/210)
PA:
216/216  (216/216)
Techniques/Magie:

MessageSujet: Re: SSRhapsody : Histoire Partie I   Sam 31 Mar - 1:00

Chapitre CLXVIII
Ray VS Kouta


-Contre toute attente, la glace l'emporte sur le feu ! C'est tout bonnement fabuleux de pouvoir assister à de tels combats, défiant la nature elle-même ! Mais le meilleur reste à venir ! Au second tour, nous avons le privilège de pouvoir assister à un combat de légende : le champion actuel contre le vice-champion... Accueillez Kageyama Kouta et Kuroisora Ray !

Les deux plus puissants Guardians descendirent des gradins sous les applaudissements et les sifflements du public en délire.
-Vous êtes prêts ?
-Oui, dirent-ils en même temps.
Par mesure de sécurité, Stena s'éloigna d'une bonne vingtaine de mètres.
-Partez !

Kouta plongea les mains dans ses poches pour en sortir ses cartes d'acier. Un instant plus tard, il y eut un grondement de tonnerre, et Ray se retrouva juste devant son adversaire, son poing sur le bouclier que le champion s'était fabriqué juste à temps. Peu après, le bouclier reprit sa forme de jeux de cartes. Une bourrasque se mit à souffler, et les cartes foncèrent sur Ray, qui tira une lourde épée de son dos. Stena sentit clairement qu'il concentrait son pouvoir sur la lame de son arme, et, en réponse à ce pouvoir, les cartes vinrent se fixer sur l'épée, comme attirées.
-Oh, splendide démonstration d'une magnétisation ! félicita Hideaki. Il s'agit d'un pouvoir redoutable contre l'acier !

Invoquant deux épées, Kouta bondit vers Ray qui, grâce à la magnétisation, possédait à présent une lame allongée de deux mètres. Lorsqu'il frappa avec cette arme géante, Kouta lâcha l'une de ses épées et stoppa le coup à main nue. Mais au lieu de finir tranché, lorsqu'il entra en contact avec l'acier, l'élément repassa sous son contrôle, et il s'en servit pour se créer une armure épousant ses formes.

Voyant qu'il ne restait plus rien de son arme, Ray lâcha la poignée au sol et grommela.
-Sans acier sous la main, Ray ne peut plus magnétiser quoi que ce soit ! s'exclama le commentateur.
Il y eut un nouveau grondement de tonnerre, qui ne semblait cette fois pas vouloir s'arrêter. Le Guardian de foudre avait disparu, laissant la place à de multiples éclairs, formant une demi-sphère autour de Kouta. Ce dernier se mit à rire.
-Tes coups ne me font rien, Ray !
Mais Ray plaqua alors Kouta au sol, sa main droite sur son visage et la gauche crépitant d'éclairs.
-Celle-là, tu vas la sentir passer !
Il posa sa main sur l'acier, et le champion se mit à convulser dans son armure. Quelques secondes plus tard, il se releva, arborant un sourire victorieux.

Mais derrière lui, Kouta se releva à son tour, enlevant son armure d'acier. Ray se retourna, sa main tendue vers lui. Des éclairs en jaillirent, mais ils dévièrent de leur cible, allant s'écraser sur un poteau de métal.

-Un paratonnerre ! s'exclama Hideaki. Quelle excellente idée !
-Peut-être meilleure qu'on ne le croit, renchérit Kouta. Ray a besoin de sa magie de la foudre pour se déplacer rapidement. Mais à présent, il ne peut plus : il n'est rien de plus qu'une personne normale, à présent.
-Que tu crois, souffla Ray.
Il disparut et frappa Kouta au visage, l'envoyant valser.
-Ce n'est peut-être pas aussi rapide, mais je maîtrise le Shukuchi. C'est amplement suffisant pour te mettre une raclée !
Il disparut à nouveau, mais Kouta fit un pas de côté et esquiva.
-Une fois le déplacement amorcé, on ne peut plus modifier la trajectoire, expliqua-t-il. Si tu penses m'avoir avec cela...
Ray bondit encore, et son adversaire refit un pas de côté. Mais contrairement à ce qui était prévu, il valsa de nouveau.
-Shukuchi aérien, ricana Ray.
-Petit point de détail au sujet du Shukuchi ! intervint Hideaki alors que Kouta se relevait. Il s'agit d'un déplacement extrêmement rapide qui consiste à concentrer son Ki sur ses jambes et à baisser son centre de gravité au maximum avant de s'élancer. Sa variante aérienne est beaucoup plus difficile à mettre en œuvre : elle consiste, en ajoutant les principes de base, à frapper l'air avec une telle vitesse qu'il se densifie sous les pieds. L'avantage de cette variante, c'est qu'elle permet une modification instantanée de direction.
-Exact, confirma le Guardian de foudre. Et j'ai confiance en ma manipulation du Ki. Je n'ai pas besoin de ma magie pour te vaincre, Kouta !

Ce dernier grogna et concentra son pouvoir. Lorsque Kouta disparut, il le relâcha avant d'esquiver d'un pas de côté, et l'on vit Ray tomber derrière lui.
-Qu'est-ce qu'il s'est passé ? s'écria-t-il.
-Pas d'air, pas de déplacement aérien, déclara Kouta avec détachement. Pas d'air...
Ray se prit soudain la gorge à deux mains et crachota, comme s'il étouffait.
-...pas de respiration.
Le garçon aux cheveux bleus tomba à genoux, cherchant désespérément de l'air.
-J'aurais dû commencer par là dès le début... Mais je voulais conserver cette surprise pour la finale... Tant pis...

Ray s'écroula enfin, inconscient. Stena leva un bras, marquant la fin de ce combat.
-Kouta sort vainqueur de ce combat ! hurla Hideaki sous les applaudissements de l'assistance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ssrhapsody.bloxode.fr
SSRhapsody
Maître Rôliste
avatar

Messages : 512
Date d'inscription : 12/02/2011
Age : 24
Localisation : Dans les profondeurs de ma conscience.

Fiche combat
PV:
210/210  (210/210)
PA:
216/216  (216/216)
Techniques/Magie:

MessageSujet: Re: SSRhapsody : Histoire Partie I   Mer 4 Avr - 1:33

Chapitre CLXIX
Défi à relever


-Et voilà, nous avons nos trois vainqueurs ! L'un d'eux, après le tirage au sort, ira directement en finale ! Qui sera ce chanceux ?
Il prit un sac en tissu dans lequel il mit trois papiers de taille identique, puis il secoua le sac pour mélanger avant d'y plonger sa main. Il en ressortit l'un des papiers et lut ce qu'il y avait dessus.
-Le chanceux qui va directement en finale est... Kageyama Kouta ! Le combat de la demi-finale opposera donc Midorime Haruna contre Aoimaru Samui ! La nature contre la glace ! Et... Mais...

Hideaki s'interrompit lorsqu'il vit Haruna descendre les gradins pour venir se poster au centre de l'arène. Il s'apprêtait à annoncer qu'il y avait une pause, mais Samui vint lui aussi se positionner dans l'arène, visiblement prêt. Hésitant, le commentateur interrogea Mana du regard, laquelle hocha discrètement la tête.

-Eh bien... Nous allons procéder dès à présent à la demi-finale !
-Vous êtes prêts ? demanda l'arbitre.
Samui hocha la tête, mais Haruna répondit par la négative. Elle leva une main au ciel puis annonça à voix haute :
-J'abandonne !

Des murmures parcoururent les gradins.
-Voilà quelque chose d’inattendu ! s'étonna Hideaki. Quelle est donc la raison de cet abandon ?
Stena confia son micro à la petite rousse.
-La vie de ma magie ne peut survivre dans le froid, expliqua-t-elle. Peu importe mes efforts, je ne pourrais pas vaincre Samui. Alors, plutôt que de me fatiguer pour rien, je préfère abandonner. Et puis...
Elle dédia un léger sourire à Samui.
-Je voudrais que Samui puisse se donner à fond et détrôner Kouta.

Il y eut un long silence qui suivit cette déclaration. Puis Hideaki reprit la parole.
-Samui a donc rendez-vous en finale !
Un concert de cris ponctua cette annonce.
-J'annonce une pause d'une demi-heure ! Profitez bien de cette entracte !



La demi-heure était passée. Tout le monde avait rejoint son siège. Le silence régnait en maître. Le suspense était à son comble. Seul le vent venait perturber les lieux en soufflant sur ce qu'il restait d'herbe. Personne n'osait parler. Personne. Ils retenaient tous leur souffle, attendant avec impatience ce qui allait suivre. Stena attendait, adossée contre l'un des murs de l'arène, les bras croisés et les yeux fermés. Hideaki aussi était plongé dans le silence.

Puis il alluma son micro et parla d'une voix calme.
-Mesdames, mesdemoiselles, messieurs. Ladies and gentlemen. Ça y est. Enfin. Vous l'attendiez impatiemment. Depuis douze jours. Depuis ce matin, nous avons assisté à des choses incroyables. Inimaginables. Et pourtant, tout cela était vrai. Et là, maintenant, le clou du spectacle. Devant vos yeux ébahis, très chers Guardians, va se dérouler... la grande finale des grade XII !

Le silence fut totalement brisé, le public hurlant, sifflant et applaudissant à tue-tête, et ce pendant une longue minute.
-Je vois que vous êtes en forme, et c'est tant mieux ! Il va falloir encourager votre Guardian favori de tout votre cœur, car ce combat va être magnifique !
Dans le public, on entendait les personnes qui scandaient soit le nom de Kouta, soit celui de Samui, avec une force équivalente.
-Présentons nos deux finalistes ! À ma gauche ! Haut de un mètre quatre-vingt-dix pour soixante-cinq kilos ! Son visage toujours enfoui sous sa capuche, les mains dans les poches ! Il a vaincu Iori Kazuma, Natsuru Homura et Midorime Haruna ! Habile au maniement du couteau et mage de glace ! Faites un tonnerre d'applaudissements pour l'homme aussi froid que l'hiver, notre challenger : Aoimaru Samui !
Tous les supporters de Samui scandèrent son nom en cadence, l'encourageant de toutes leurs forces.
-À ma droite ! Haut de un mètre quatre-vingt-cinq pour soixante-deux kilos ! Toujours décontracté et aussi populaire avec ces dames ! Il a vaincu Sugisaki Hideaki !
Il s'arrêta soudain, arborant un visage déprimé que tout le monde put voir.
-Parler de soi à la troisième personne dans ces conditions n'est pas ce que j'ai connu de plus agréable...
-Sugisaki... gronda Mana derrière lui.
-Ouais, pardon... Donc je disais... Il a vaincu Sugisaki Hideaki et Kuroisora Ray, l'ancien vice-champion ! Capable de manier toutes sortes d'armes, il est mage du vent et de l'acier ! Accueillez parmi nous le plus puissant des Guardians, l'actuel champion en titre, j'ai nommé Kageyama Kouta !
Le Guardian s'avança sous les encouragements du public.
-Vous êtes prêts ? demanda Stena lorsque les deux adversaires furent en place.
-Que le meilleur gagne, fit Samui.
-Que le meilleur gagne, répéta Kouta.
-Partez !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ssrhapsody.bloxode.fr
SSRhapsody
Maître Rôliste
avatar

Messages : 512
Date d'inscription : 12/02/2011
Age : 24
Localisation : Dans les profondeurs de ma conscience.

Fiche combat
PV:
210/210  (210/210)
PA:
216/216  (216/216)
Techniques/Magie:

MessageSujet: Re: SSRhapsody : Histoire Partie I   Dim 8 Avr - 0:14

Chapitre CLXX
Kouta VS Samui


Samui recula par petits bonds avant que Kouta n'ait eu le temps de le soumettre à la pression de son air, puis il invoqua une quantité phénoménale d'énergie magique.

-Ice Age.

Comme auparavant, l'arène fut recouverte d'une épaisse couche de glace parsemée de pics assez grands pour dissimuler un homme de grande taille.
-Samui passe tout de suite aux choses sérieuses ! s'exclama Hideaki. Le combat risque d'être bien plus court que prévu !

Le Guardian de glace disparut, se déplaçant avec une vitesse incroyable sur cette patinoire improvisée, sur cet élément qu'était le sien. Le voyant au dernier moment, Kouta parvint à esquiver de justesse un coup de dague. Mais Samui revenait déjà à la charge, et le champion fut contraint de se laisser tomber pour échapper à ce second coup. Voyant qu'il revenait déjà, Kouta sortit ses cartes et les transforma en un bouclier à pointes pour intercepter Samui. Cependant, ce dernier, sans même ralentir, dévia de sa trajectoire pour contourner l'obstacle et atteindre Kouta à l'épaule.

Comprenant qu'il ne pourrait se protéger de cette manière, le champion transforma à nouveau son bouclier en cartes, puis il murmura quelques mots et les cartes se mirent à tournoyer autour de lui, créant un rempart mortel. Samui, lui, s'arrêta au sommet de l'un des pics, tout sourire.

-Quelle magnifique action ! félicita le commentateur. Samui est incroyable ! Il se déplace avec brio sur la glace et avec une telle vitesse qu'il est presque impossible de le suivre des yeux ! Même Kouta a eu du mal à trouver une parade !
-T'as pas mal progressé depuis notre dernier combat... souffla Kouta.
-Et toi, tu t'es reposé sur tes lauriers, répliqua Samui. Je n'ai pas vu grand chose de nouveau.
-Tu vas voir...
Samui descendit de son pic pour prendre de la vitesse, et il disparut. Kouta concentra son pouvoir et le relâcha.

-Zero air !

Une seconde passa, après laquelle Samui ralentit, à l'opposé de l'endroit où il avait démarré, ses vêtements partiellement déchirés et de multiples coupures couvrant son corps. Derrière lui, Kouta s'agenouilla, tenant son flanc droit d'où jaillissait des flots de sang.

-Qu... qu'est-ce qu'il s'est passé ? s'étonna Hideaki. Je n'ai rien compris ! Stena ?
-Il semblerait que Samui, grâce à sa vitesse, ait franchi la protection de Kouta, mais...
-Je n'ai pas pu lui administrer un coup fatal, acheva le Guardian de glace. Sa protection mettait ma vie en danger, et soit je m'en sortais plus ou moins indemne, mais lui encore en état de se battre, soit on y passait tous les deux.
-Comment ? ragea Kouta en se relevant.
-Ton sort privant d'air à ses défauts. Déjà, tu ne peux l'appliquer qu'à une zone réduite : il suffit donc de bouger pour être hors de danger. Mais même en admettant que tu puisses étendre cette zone à la totalité de l'arène, ce sort demande une concentration extrême, et il suffit de te perturber pour y mettre fin.
-Alors je vais t'avoir à la méthode classique !

Kouta se mit à bouger ses bras avec violence, transformant l'air qu'il déplaçait en de fines lames qui passèrent au travers de la glace. Mais Samui se déplaçait avec une telle vitesse qu'il échappait sans mal à cette salve mortelle. Puis il s'arrêta brutalement et leva un bras vers Kouta.

-Absolute zero.

Les lames d'air créées par Kouta se changèrent en glace instantanément, puis Samui sauta dessus pour glisser. Il en fit de même avec les deux suivantes, mais il renvoya la dernière vers le champion. Lorsque la lame de glace atteignit la barrière de Kouta, Samui relâcha son pouvoir.

-Time freeze.

De la lame jaillit une toile, faite de fils de glace, interceptant les cartes d'acier et les emprisonnant dans l'eau congelée. Sa barrière neutralisée, Samui fonça vers Kouta. Ce dernier, réactif, récupéra l'acier enfermé pour se créer une épée et un bouclier, juste à temps pour parer le coup de dague. Mais de cette dague se diffusa une vague de gel, fragilisant l'acier, et Samui n'eut qu'à pousser un peu pour briser le bouclier. Sa défense réduite à néant, Kouta sauva ses points vitaux en se décalant, et le coup frôla son cœur.

Avant qu'il n'ait eu le temps de le geler de l'intérieur, Kouta repoussa Samui avec une puissante bourrasque, qui le projeta contre le mur de l'arène. Pris d'une soudaine frénésie, ignorant ses blessures, le champion maintint la pression avec une main pour qu'il reste collé au mur, lui envoyant des poings d'air comprimé avec son autre main.

Soudain, tout le monde sentit clairement Samui concentrer son pouvoir, et Kouta en fit de même, dans des quantités phénoménales, encore jamais vues. Mais Samui fut le premier à se lancer.

-Ice doom !

À cet instant, toute l'arène fut prise dans la glace, l'air compris. Ayant anticipé le danger, Stena avait rejoint Hideaki dans sa loge.
-Whouah ! C'est quoi ce délire ? Tout à gelé ! Comment c'est possible ? Il faut une quantité incroyable d'énergie pour pouvoir faire cela ! Regardez-moi ça ! L'arène est remplie de glace jusqu'aux gradins ! Je crois bien qu'avec ça, nous avons notre nou...
Stena l'interrompit, observant avec attention l'endroit où Kouta était sensé se trouver : la concentration d'énergie n'avait pas disparue. Bien au contraire, elle ne faisait qu'augmenter.

« Hagane no Kaze o hizamazuke.
Viens à moi, Esprit du Vent.
Viens à moi, Esprit d'Acier.
Infligez à ces êtres mille tourments
Harcelez-les jusqu'à ce qu'ils soient tranchés
Réduisez-les au néant
Et ce pour l'éternité ! »


Le sol trembla lorsque Kouta relâcha son pouvoir.

-Ultime vent d'acier !

La glace explosa, puis fut découpée en tout petits morceaux qui s'envolèrent très haut dans le ciel, hors de vue. Une tornade était née, immense et dont les bourrasques charriant des lames d'acier tranchaient mieux que des lames de rasoir, avec le jeune homme en son centre, ses yeux dépourvus de la moindre émotion fixés sur sa cible.

Épuisé, Samui tomba à genoux.
-J'abandonne, parvint-il à souffler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ssrhapsody.bloxode.fr
SSRhapsody
Maître Rôliste
avatar

Messages : 512
Date d'inscription : 12/02/2011
Age : 24
Localisation : Dans les profondeurs de ma conscience.

Fiche combat
PV:
210/210  (210/210)
PA:
216/216  (216/216)
Techniques/Magie:

MessageSujet: Re: SSRhapsody : Histoire Partie I   Ven 13 Avr - 1:08

Chapitre CLXXI
Requête


Cette déclaration fut suivie d'un très long silence.
-Nous... nous avons enfin le nom du champion ! Après un tel combat, le vainqueur et plus puissant des Guardians est... Kageyama Kouta !

Toujours secoués par ce à quoi ils venaient d'assister, les membres du public ne réagirent qu'après quelques secondes. Enfin, le silence fit place à un grand vacarme.
-Peut-être pouvons-nous revenir sur la dernière action ? Stena ?
-Tout s'est joué lorsque Samui a gelé l'air. Kouta a utilisé son pouvoir pour faire disparaître l'air autour de lui, le protégeant de la glace. Une fois que tout le monde l'a cru hors d'état de nuire, il avait tout le temps qu'il désirait pour réciter son ultime incantation.
-Je vois... Joli réflexe. Tout le monde n'aurait pas pensé à cela. Kouta n'a pas volé son titre...
-Et le grade XII est une véritable montagne dont il est très difficile d'atteindre le sommet...
-Tout juste ! Alors Guardians ? Vous voyez ce qu'il vous reste à faire pour être comme nos puissants grades XII ? Progressez ! Progressez sans jamais vous arrêter !
-OUAIS !!!
-Sur ce, bonne fin de journée à tous ! Continuez de protéger Mahora, et à l'année prochaine !



-Ah, c'était un beau spectacle ! déclara Hideaki alors que les Guardians quittaient les gradins.
-Un peu déçue de ne pas avoir pu participer plus, soupira Stena.
-Bah... Il faut se faire une raison : le grade XII, c'est pas pour maintenant... L'écart est encore trop grand...
-Et le problème, c'est qu'ils progressent vite, eux aussi...
-Une fois qu'ils auront atteint leurs limites, on pourra les surpasser...
La jeune fille leva les yeux vers le ciel, pensive.
-Je n'ai pas l'intention d'attendre jusque là, avoua-t-elle.
Hideaki eut un large sourire.
-Moi non plus.
-Reste à savoir comment progresser plus vite qu'eux...
-Pour moi, j'ai pas trente-six mille solutions : je dois mieux contrôler ma magie. Savoir et réaliser tout ce qu'il est possible de faire avec le feu et les ténèbres. J'ai pu vaincre Jules, mais c'est un crétin. Je ne pense pas faire le poids face à Ray.
Il plongea dans une profonde réflexion.
-Peut-être leur demander directement comment ont-ils fait pour atteindre ce niveau.
Stena écarquilla les yeux, une brillante idée venant de germer dans son esprit.
-Pour toi, Stena, il y a plusieurs méthodes, poursuivit Hideaki. Ou bien tu deviens plus endurante, ou bien tu exploites ton Ki, tu peux aussi apprendre à parfaitement contrôler tes artefacts, ou encore... Stena ?

Le jeune fille sauta de la loge et courut vers l'endroit où se tenaient les grades XII il y a quelques instants, Hideaki sur ses talons. Elle scruta les environs, cherchant où est-ce qu'ils pouvaient bien se trouver.
-Qu'est-ce que tu cherches, Stena ?
-Où est-ce qu'ils sont passés ?
-Qui ? Le club des huit ? Ben, ils ont dû retourner au chalet. Quoique non, ils doivent enlever l'arène. Ils sont sûrement dans le coin. Pourquoi ? Qu'est-ce que...
La lumière éclaira enfin le garçon.
-Une brillante idée !

Il y eut un grondement sourd et des tremblements, puis l'édifice improvisé s'enfonça dans la terre, laissant l'endroit comme il était avant leur venue. Après un rapide coup d'œil, Stena repéra Enric et les sept autres qui se tenaient derrière, puis elle courut dans leur direction.
-Kouta ! Homura ! appela-t-elle.
Les deux concernés se retournèrent, haussant un sourcil interrogateur.
-Qu'y a-t-il, Stena ? s'enquit Kouta.
-Ah, tant que tu es là, bravo pour le combat, félicita Homura. Tu t'es bien battue.
-Merci, mais... J'ai une requête à vous soumettre !
-Tiens ? Et quelle est cette requête ?
Stena inspira un grand coup.
-Je voudrais que vous m'entraîniez et que vous m'appreniez à mieux contrôler les éléments !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ssrhapsody.bloxode.fr
SSRhapsody
Maître Rôliste
avatar

Messages : 512
Date d'inscription : 12/02/2011
Age : 24
Localisation : Dans les profondeurs de ma conscience.

Fiche combat
PV:
210/210  (210/210)
PA:
216/216  (216/216)
Techniques/Magie:

MessageSujet: Re: SSRhapsody : Histoire Partie I   Ven 13 Avr - 1:28

Chapitre CLXXII
Serment


Kouta écarquilla les yeux de surprise, puis éclata de rire.
-Pour une surprise, c'est une surprise ! Tu es encore jeune... Treize ans, n'est-ce pas ? Pourquoi es-tu si pressée ? Tu as toute la vie devant toi !
-Il y a un but que je me suis fixé, avoua Stena en le regardant droit dans les yeux.
-Un but ? Et quel est-il ?

La jeune fille hésita à répondre. Devait-elle lui dire la vérité ? Ou au contraire, devait-elle garder cela pour elle ?
-Je...
-Il y a des choses dont on aime pas parler, intervint Hideaki. Des choses que l'on veut garder pour soi.
-Je dois savoir. Je ne confie pas mes pouvoirs à n'importe qui. Je ne peux pas entraîner quelqu'un qui va aller faire n'importe quoi de sa puissance.
-Arrête tes conneries ! Tu sais très bien que Stena n'est pas ce genre de personne ! Le capitaine à toute confiance en elle. J'ai toute confiance en elle. Et toi-même, tu suivrais ses conseils sans discuter.
-Tu ne sais pas à quel point la puissance peut rendre aveugle...
-K...
-C'est bon, Hideaki, coupa Stena. Merci.
Elle leva les yeux vers Kouta.
-C'est pour me venger.
Le champion fronça les sourcils.
-De qui ?
-Je ne sais pas encore. Mais je dois aussi vaincre le démon que ce type contrôle.
-Oh ? Et lequel ?
-L'Akuma no Kami.
Kouta et Homura écarquillèrent les yeux.
-De quoi !?! s'exclamèrent-ils en même temps.
-Ce démon a ravagé mon village lorsque j'étais petite. Il a tué ma famille et mes amis. Je vais l'éradiquer. Et de mes propres mains...
Kouta s'écroula de rire.
-Avec un tel objectif, pas étonnant que tu recherches de la puissance !
-C'est de la pure folie ! objecta Homura. Même nous, nous ne sommes pas capables de vaincre un tel démon ! Nous huit réunis, et même le vice-capitaine ne faisons pas le poids ! On peut même se demander si le capitaine y arriverait !
-J'accepte de t'aider ! lança Kouta, ignorant superbement son camarade.
-Hein !?! Mais... mais... t'es devenu taré aussi, Kouta ?
-Tu sais, Homura... Cette fille a rejoint notre ordre il y a moins d'un an, et vois ce qu'elle est devenue... J'aimerais voir ce dont elle sera capable à l'avenir... Tu as bien vu le fil à retordre qu'elle t'a donné.
-C'est grâce à son artefact...
-Un artefact fait partie intégrante d'un Minister.
-Tch... Bon, d'accord. Mais tu t'en occupes en premier.
-Aucun problème. Mais je préfère te prévenir, Stena : je ne suis pas un tendre.
-Tant mieux. Je n'aime pas apprendre à la tendre.
Kouta lui sourit.
-Alors on commence demain matin, ici même, au lever du soleil.
-Très bien.

Le champion tourna les talons et partit en levant une main, Homura derrière lui. Quand ils se furent éloignés, Stena prit la parole.
-Les choses sérieuses commencent demain...
-Il semblerait, confirma Hideaki.
-Je ne pense pas travailler pendant mon entraînement.
-Alors on se retrouve quand ?
-Au nouvel an, décida-t-elle. Lors de notre combat au Pandemonium.
-Un peu plus d'un mois, donc... Un mois sans te voir, ça va être long...
-Arrête avec ça...
-Jamais, sourit-il.
Stena soupira, puis tendit sa main.
-À dans un mois.
Hideaki redressa ses lunettes et prit la main que lui tendait la jeune fille.
-À dans un mois.
Il y eut un court silence.
-Dis-moi... Stena... Ça t'ennuie si je t'embrasse ?
-Oui. Beaucoup, même.
-Tss... J'aurais tenté...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ssrhapsody.bloxode.fr
SSRhapsody
Maître Rôliste
avatar

Messages : 512
Date d'inscription : 12/02/2011
Age : 24
Localisation : Dans les profondeurs de ma conscience.

Fiche combat
PV:
210/210  (210/210)
PA:
216/216  (216/216)
Techniques/Magie:

MessageSujet: Re: SSRhapsody : Histoire Partie I   Dim 29 Avr - 23:40

Chapitre CLXXIII
Artefacts


-Donc, si j'ai bien compris, tu cherches à mieux contrôler tes artefacts, résuma Kouta. C'est cela ?
-Oui, acquiesça Stena.
-Et pour cela, tu dois devenir plus endurante et exploiter toutes las capacités de tes éléments.

Kouta se mit à faire les cent pas dans la large clairière qui hier encore était le théâtre de splendides combats. Le ciel était gris et la brise portait le froid de l'hiver proche. La jeune fille se tenait non loin de lui, immobile, son arme à la main, pressée de commencer.

-Pour l'endurance, il n'y a pas d'entraînement miracle. À la limite, tu peux te servir de ton Ki afin de t'épuiser moins vite, mais à moins que tu ne veuilles que ce soit le vice-capitaine qui s'occupe de toi, tu devras apprendre à faire cela toute seule. Quant à tes artefacts, tu t'es dit que Homura et moi savions mieux que quiconque comment exploiter le vent et le feu au maximum, n'est-ce pas ?
Stena hocha la tête en silence.
-Ce n'est pas particulièrement faux, concéda-t-il, mais il y a une différence majeure entre toi et nous : tu uses d'objets alors que nous faisons appel à la magie. Cela peut paraître ridicule, mais la différence est énorme.
La jeune fille resta muette, attentive.
-Cela dit, tu es intelligente, et tu connais déjà pas mal de choses sur ces éléments, donc je pense que le plus gros du travail sera de t'enseigner toutes leurs propriétés, et donc tout ce qu'il est possible de faire avec.
Il s'arrêta de faire les cent pas et se tourna vers elle.
-Mais bon, ce n'est pas parce que je n'use pas d'artefact que je ne peux pas t'aider. Il y a longtemps, je me suis documenté sur tout ce qui touchait à la magie. Je suis loin d'être un ignare sur ce qu'il est possible et impossible de faire, y compris avec de tels objets que les tiens. Alors on va commencer avec une leçon théorique. Assieds-toi et ouvre grand tes oreilles.

Il créa un coussin d'air sur lequel il s'assit pour être légèrement en hauteur par rapport à Stena, cette dernière étant un peu déçue de ne pas passer tout de suite à l'action.
-Tout d'abord, que sais-tu à propos des artefacts ?
-Pas grand chose, avoua-t-elle, si ce n'est comment les obtenir.
-Bon, on va commencer par là, alors. Le plus important à retenir, c'est qu'il existe un nombre limité d'artefacts. Ces artefacts sont distribués lorsqu'un Pactio est réalisé. L'organisation qui s'occupe de cela détermine l'objet à donner selon les caractéristiques du Minister. Tu peux essayer d'obtenir tous les artefacts si tu veux, seulement, je ne pense pas qu'il existe suffisamment de personnes sur Terre pour cela.
-Je ne saurais pas quoi en faire, de toute façon.
-Bon. Dans l'île bibliothèque, tu peux trouver une encyclopédie de tous les artefacts et leur pouvoir. Comme je sais que tu aimes te battre en sachant tout de ton adversaire, je suis sûr que cela te plaira.
Un point pour lui, pensa Stena.
-Ce que l'on ne sait pas la plupart du temps sur les artefacts, c'est que chaque objet peut être invoqué d'au moins deux manières différentes.
-Pardon ?
-Oui, tu as bien entendu. Même Tentaï Tsurugi et Jigôku no Tsurugi. Pour te citer un exemple concret, l'un des artefacts les plus redoutables, Hamâ no Tsurugi, n'est qu'un simple éventail permettant de vaincre d'un coup toute invocation mineure. Sa variante est une gigantesque épée protégeant son porteur de toute attaque magique et passant au travers de tout ce qui est d'origine magique. »
« Cependant, pour pouvoir utiliser la ou les variantes d'un artefact, il faut réunir plusieurs conditions. Déjà, il faut un entraînement rigoureux. Très rigoureux. Et comme tu cherches à mieux contrôler tes artefacts, je pense que c'est ce à quoi je vais t'entraîner. Ensuite, il faut qu'il y ait une certaine harmonie entre le Minister et son Magister. Mais ça, j'ai cru comprendre qu'il n'y aurait pas vraiment de problèmes à ce niveau. Enfin, et si on a le temps, alors je t'apprendrais tout ce qu'il y a à savoir sur l'élément vent. »
-Si on a le temps ?
-Le prochain combat au Pandemonium approche. Après quoi, je vais sûrement être très occupé pour diverses raisons.
-Alors commençons dès maintenant.
-Hé... J'aime cette détermination.
Il sortit les mains de ses poches et invoqua son pouvoir.
-Prépare-toi !



-Je te demande pardon ?
Hideaki, assis tranquillement sur un rocher en bordure de la grande clairière où ils avaient l'habitude de s'entraîner et feuilletant un livre de magie intitulé Arcanes de la magie des Ténèbres, haussait un sourcil surpris. Face à lui se tenaient Riko et Saito, un air déterminé sur leur visage.
-Je veux que tu nous entraînes, quatre-yeux !
-Primo, ce n'est pas comme cela qu'on demande une faveur. Secundo, qu'est-ce que vous avez tous à vouloir vous entraîner, d'un coup ? C'est le tournoi qui vous a mis dans cet état ?
-Exactement ! Avec l'arrivée des nouveaux qui prennent leur grade aussi vite, et après la démonstration des grades XII, on veut progresser !
Hideaki soupira.
-Je ne pensais pas que le plan du capitaine marcherait aussi bien...
-Le plan du capitaine ? releva Saito.
-La mise en place du tournoi avait pour but de faire progresser les Guardians, et donc de faire grimper notre image auprès des autres quartiers généraux.
Hideaki referma son livre et se leva, posant l'ouvrage sur le rocher.
-Bref, j'accepte de m'entraîner avec vous. Mais ne vous attendez pas à ce que je vous fasse de cadeaux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ssrhapsody.bloxode.fr
SSRhapsody
Maître Rôliste
avatar

Messages : 512
Date d'inscription : 12/02/2011
Age : 24
Localisation : Dans les profondeurs de ma conscience.

Fiche combat
PV:
210/210  (210/210)
PA:
216/216  (216/216)
Techniques/Magie:

MessageSujet: Re: SSRhapsody : Histoire Partie I   Lun 30 Avr - 1:48

Chapitre CLXXIV
Le pouvoir de l'Air


-Je n'y arrive pas ! s'exclama Stena, pour la première fois en proie aux envies de l'abandon.
Kouta soupira.
-Je ne doute pas que tu es assez concentrée, et ton contrôle de l'air me paraît suffisant pour que tu puisses y arriver. Seulement, tu n'as pas l'air de bien visualiser la chose.
La jeune fille releva les yeux vers son mentor.
-Tu vois, si le directeur tiens tant à ce que tu participes aux cours, ce n'est pas seulement pour que tu apprennes l'histoire et les maths. Parmi tous ces cours, il y a des informations qui peuvent te servir pour mieux maîtriser ton pouvoir.
-Par exemple ?
Kouta poussa un petit soupir.
-Vois-tu, le vent, ce n'est qu'un déplacement d'air, et l'air, ce n'est que de petites particules très légères qui subsistent au-dessus du sol. Ton contrôle du vent ne se résume qu'à contrôler les mouvements de ces petites particules. Ce que tu sais faire, c'est les faire bouger selon ta volonté. Ce que tu ignores, c'est comment tu peux les faire bouger.
Stena haussa un sourcil : elle avait du mal à implanter ces informations nouvelles dans son esprit. Kouta le comprit bien vite et poussa un nouveau soupir.
-Bon, imagine que l'air, ce sont de petites boules, minuscules et invisibles, qui se déplacent. Ton pouvoir à toi, c'est de pouvoir faire bouger ces petites boules, créant ainsi le vent. Toi, tu arrives à déplacer des boules déjà en mouvement, en les accélérant, et tu parvient aussi à modifier leur trajectoire. Ce que tu n'arrives pas à faire, c'est de les arrêter. Oui, tu arrives à les ralentir, mais ce n'est pas suffisant.
-Donc, si je comprends bien, ton pouvoir d'étouffer quelqu'un à distance ne se résume qu'à empêcher ces petites boules de bouger.
-Exactement. Nous avons besoin d'air pour vivre. Nous avons besoin de ces petites boules. Mais si ces petites boules ne bougent plus, si elle ne rentrent plus dans nos poumons, alors nous étouffons. C'est ce qu'il se passe sous l'eau, et c'est ce qu'il se passe lorsque l'air est immobile.
-Mais... Lorsqu'il n'y a pas de vent, et que l'air ne bouge pas, comment respirons-nous ?
-Notre simple inspiration fait bouger l'air. Comme je te l'ai dit, ces petites boules sont minuscules, du coup, il est aisé de les faire bouger. Et beaucoup plus dur de les en empêcher. Et c'est ce que j'essaie de te faire faire. Maintenant, visualise.

Stena poussa à son tour un petit soupir, puis elle ferma les yeux. Dans son esprit, l'image de petites particules se formèrent, représentation de l'air qui l'entourait. Elle concentra alors le pouvoir de Tentaï Tsurugi, puis, toujours par le biais de son esprit, elle s'imagina immobiliser ces petites particules. Quelques secondes après, ou du moins c'est ce qu'il lui semblait, Kouta vint tapoter son épaule.
-C'est pas trop mal, pour un début. On a un peu plus de mal à respirer, mais tu vas avoir du boulot pour parvenir à ce que tu veux faire.
La jeune fille s'écroula sur ses genoux, épuisée de l'effort qu'elle avait dû fournir, et abattue du peu de résultats qu'elle avait obtenu.

C'est alors qu'une idée germa dans son esprit. Pour priver quelqu'un d'air, rien ne l'obligeait d'immobiliser l'air, elle qui était douée pour le faire se mouvoir. En revanche, rien ne l'empêchait de faire circuler l'air dans le mauvais sens. Et côté anatomie, elle s'y connaissait.

-Kouta, tu peux te mettre en face, s'il-te-plaît ?
Le garçon haussa un sourcil curieux, mais il ne daigna pas poser de questions et se mit là où Stena lui demandait de se mettre. Pendant ce temps, la jeune fille visualisa à nouveau ces petites particules en mouvement, puis le corps de Kouta. Dans ses poumons, elle imagina les petites particules qui le faisaient vivre.

Alors elle imprima sa volonté à son artefact, et le pouvoir de celui-ci fit sortir l'air des poumons de Kouta. À présent, il fallait empêcher le garçon de retrouver de l'air par sa respiration. Mais toute la difficulté de l'opération résidait là. C'est pourquoi Stena s'était rappelée de son bouclier de vent : s'il empêchait des choses aussi lourdes que des flèches ou des petites pierres de passer, pourquoi ne pourrait-il pas en faire de même avec l'air ?

Alors Stena fit disparaître toutes les petites particules autour de la tête de Kouta, et une fois que ce fut fait, elle créa une barrière de vent, plus dense qu'elle n'avait jamais eu à la faire, pour contraindre l'air à rester à l'extérieur.

Lorsqu'elle rouvrit les yeux, elle fut satisfaite de constater que Kouta, surpris, cherchait de l'air. Mais la barrière de vent de Stena l'empêchait de bouger sa tête, le contraignant à périr à petit feu.

Elle libéra alors le garçon qui prit une grande goulée d'air.
-Qu'est-ce que tu as fait ? demanda-t-il une fois qu'il eut repris sa respiration.
-J'ai atteint ton objectif à ma manière, éluda Stena avec un sourire enjôleur.
Kouta resta bouche bée un instant alors que la jeune fille jubilait intérieurement : il ne lui restait plus qu'à pouvoir le faire plus rapidement et en plusieurs endroits en même temps, sur des cibles en mouvement, et le tour serait joué...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ssrhapsody.bloxode.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SSRhapsody : Histoire Partie I   

Revenir en haut Aller en bas
 
SSRhapsody : Histoire Partie I
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Histoire - Partie 3] l’Atrocité venue de l'Âme.
» RÉSUMÉ DE LA PARTIE 37 !
» Inscriptions partie 63 - Kaamelott
» Histoire d'Haiti et de sa Diaspora
» "Ce que l'homme retiendra de moi, si il retient quelque chose, ce ne sera qu'une infime partie de la vérité." ||DANSEUSE||

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Scarlet Dawn :: RP/RPG :: RP :: Histoire-
Sauter vers: